conseils mecaniques

attacher une barre de remorquage

tous les commentaires de ces photos sont accessibles en agrandissant l’image ...

la solution que je vais exposer ici ne s’improvise pas et dois se preparer a l’avance pour le jour ou ...
dans mon cas c’est pour tracter une epave , aussi je voulais du solide pour etre sur de ne pas casser quoi que ce soit lors d’un freinage qui ne sera assuré que par le vehicule tracteur. le systeme pourrait presque rester a demeure sur l’estafette mais je le deconseille pour des question de transfert de rouille : autant que le longeron respire...


JPEG - 182.3 ko

le but etant de faire une prise sur le longeron sans le percer ni l’abimer j’ai decider de brider une fixation ..

j’ai donc resuperé des brides de fixation de lames de suspension ( pour ceux qui souhaitent imiter exactement l’outil : je suis désolé tout ça provient d’une ariane.... ) a mon avis n’importe qu’elle bride peut s’adapter du moment que le diametre du rond soit plus grand ou identique a l’epaisseur du longeron.
j’ai recuperé la plaque ainsi que les deux brides sur une epave bien sur... cet outil depourvu des deux brides me sert deja pour remorquer l’ariane c’est pourquoi le trou de l’extreme gauche est limé


JPEG - 123.7 ko

les brides de l’ariane sont legerement trop grande par rapport a l’epaisseur du longeron aussi j’ai interposé une cale ( B ) : en l’occurance il s’agit d’une plaque de fixation des lames de suspension avant de 203 commerciale ( ou de 403 ) mettre en place la bride ;la plaque d’ariane viendra buter contre le longeron mais j’ai mis des cales en (A) car la plaque ne touche pas la partie superieure du longeron et je ne souhaite pas serrer en biais..


JPEG - 141.9 ko

positionner ensuite la deuxieme bride de façon identique...
sur l’ariane la plaque est courbée aussi je l’ai avancée au maximun vers l’avant pour profiter que la plaque bute contre la traverse aux deux fleches ( en bas et en haut ) et ainsi eviter que le systeme complet ne pivote


JPEG - 129.2 ko

au debut j’avais fixé la plaque tel que sur la photo precedente mais le parchoc touche et empeche la barre de se redresser et de se mettre a l’horizontale

Il faut donc baisser le point de fixation j’ai donc fabriqué une pate costo ( c’est un fer en "U" epais !!) pour attacher plus bas
la longeur "L" est a calculer par rapport au sol histoire de garder de la marge : ( la mienne est un peu longue 4 /5 cm de moins sufiraient peut etre )


JPEG - 128 ko

bloquer les brides assez fortement en surveillant de ne rien tordre coté longeron ( ça fait de la force tout ça !! )


JPEG - 132.6 ko

voila ce que ça donne de l’autre coté du longerons.. il serait pas idiot d’avoir egalement une plaque sur le dessus pour preserver le longeron au cas ou ça se mette en travers mais des quelques essais qu’on a fait ça tient pas mal : avant de bouger faut un sacré acoup !!


JPEG - 126.7 ko

et voila la barre de remorquage est fixée ..certe c’est du boulot mais je pense qu’un attelage comme celui çi est fiable et preserve de gros acoup car peu ou pas de jeux ni coté voiture ( barre fixée sur la boule d’attelage ) ni coté estafette .

qui dit pas de jeux dit pas d’inertie lors des transferts de poids donc confort de remorquage et securité acrue coté rique de casse. d’autres commentaires lorsque j’aurais fait un plus gros trajet avec le systeme mais les essais sont trés prometeurs !!


changer un roulement avant

JPEG - 80.9 ko

le tambour de l’estafette tient grâce a trois petites vis a démonter au tournevis frappeur si possible sinon ça risque de foirer

il n’est pas nécessaire de déposer l’écrou du cardan pour accéder aux garnitures de frein seules.


JPEG - 90.3 ko

pour accéder au roulement il faudra reculer le cardan aussi il faut démonter l’écrou de cardan commencer par détordre la goupille puis la pousser vers l’extérieur


.

JPEG - 94.5 ko

pour debloquer le cardan l’ecrou est assez dur a se debloquer j’ai donc achetté une douille ainsi qu’un levier version camion avec un carré de 2cm environ au lieu du carré de 10 (mm ) classique.


JPEG - 91.4 ko

une fois l’ecrou de cardan deposé le plateau de fixation de la jante se demonte tout simplement en tirant vers l’arriere j’ai personnelement changé le plateau qui avait du jeux : je passais mon temps a rebloquer l’ecrou de cardan et il restait toujours du jeux !

JPEG - 26.7 ko

JPEG - 83.9 ko

demonter les 4 boulons de fixation du plateau de frein pour pouvoir ecarter le plateau de frein


JPEG - 81.5 ko

deposer la goupille de l’acrou de la rotule de direction et le deposer

JPEG - 21.7 ko

JPEG - 76.1 ko

chasser la rotule a l’aide de votre chasse rotule preferé ça force pas mal.
a ce stade j’abandone l’estafette pour demonter des roulement sur une piece d’occasion que j’avais en stock..


JPEG - 86.7 ko

cette piece a eté demontée en conservant les rotules la recuperation de la piece se fait grace aux quatres boulons montés sur les filetages flechés . ces boulons sont fixés a travers les triangles de suspension c’est assez laborieux et long aussi ce n’est pas la solution que j’adopterais sur le vehicule.

demonter les trois boulons de la plaque de maintient du roulement en 1/2 et 3.


JPEG - 86.6 ko

écarter la plaque et l’enlever .


JPEG - 97.3 ko

le roulement est en fait maintenu dans son logement par la plaque métallique..


JPEG - 60.8 ko

retournerl’enssemble plateau roulement la partie plaque de maintient en dessous. positionner le plateau sur deux cales ( a et b ) sufisament hautes pour permettre aux roulement de sortir de leur logement sans buter contre le sol. Taper avec une piece de diamettre legerement superieure a celui du diamettre interieur du roulement.


JPEG - 73.7 ko

les deux roulements sortent tout simplement du coté du sol.. le premier sort sans sa cage alors que le deuxieme sort entier ..
une entretoise garde l’ecartement entre les deux roulements


JPEG - 99.2 ko

en retournant la piece vous pourrez repousser le joint spie vers l’exterieur pour le sortir ( fleche grise ). au niveau des fleches jaune un decochement vous permetra de pousser la cage du roulement vers l’exterieur taper avec une piece metalique si possible en metal tendre ( aluminium par exemple )


JPEG - 92.4 ko

une fois la cage du roulement interieure deposée il reste les deux encoches qui vous ont permis de pousser la cage en pointillé la butée du joint spie...


JPEG - 93 ko

comme je l’ai dit la solution de demonter les fixations de la rotule sur le triangle est lourde aussi j’ai choisi de demonter les fixations de la rotule a la fusée , pour ça il faut commencer par enlever l’ecrou de la goupille .


JPEG - 88.1 ko

sortir la goupille en la tirant vers l’arriere, si toutefois tirer ne sufisait pas vous pouver taper legerement en interposant une piece de bois ou de plastique pour evitter de "matter " le filetage .


JPEG - 92.6 ko

pousser l’axe de la routule vers le haut pour deposer la rotule.. sur le vehicule le fait d’enlever la goupille permettra de separer la fusée de la rotule sans toucher aux fixations de celle çi au triangle


JPEG - 76.4 ko

pour ceux qui changeraient une rotule voici une photo memoire qui permet de garde l’ordre des differentes pieces..


JPEG - 61.9 ko

nettoyer les roulements pour pouvoir repartir avec de la graisse neuve. Attention oublier de remettre de la graisse serait catastrophique.. je l’ai vu qu’une fois et tout s’etait soudé sous l’effet de la chaleur !!


JPEG - 36 ko

le cache plastisue du roulement peut eventuelement s’enlever pour permettre de bien nettoyer et/ou de remettre de la graisse .


JPEG - 60.9 ko

une fois encore ordre des pieces pour le remontage..


changer un roulement avant : ( intervention sur le vehicule)

j’ai detaillé le demontage du roulement sur la piece d’occas plus facile a photographier le principe est le même sur le vehicule ; seule difference : il faut repousser le cardan d’abord et pour eviter de dépurger le circuit de frein laisser les freins montés et effectué l’operation attaché a l’estafette par le flexible de lookeed

JPEG - 77.7 ko

depose sur le vehicule la fleche et la clef indiquent les ecrous des goupilles (en A les ecrous de fixation des rotules : la fixation est identique de l’autre coté du triangle.)


JPEG - 77.5 ko

pousser en premier l’axe de la rotule du haut , ecarter la fusée puis soulever la fusée entierement pour la degager de l’axe de la rotule inferieure.
la fusée peut a present s’ecarter.Malgrés tout proche du vehicule pour ne pas tirer sur les flexibles de frein .


JPEG - 88.1 ko

visser deux tiges filettées dans les ecrous de fixation du plateau de frein.
a l’aide d’un pied a coulisse mesurer l’entraxe entre les deux tiges et pratiquer deux trous au bon entraxe dans une equerre assez résistante.


JPEG - 84.7 ko

pour ecarter l’ensemble fusée plateau de frein il faut reculer le cardan vers le fond .
malheureusement le cardan est systematiquement grippé et refuse de se decaler il va donc falloir le pousser grace a l’outil qu’on vient de preparer.. pour proteger le filetage du cardan interposer l’ecrou de cardan entre l’equerre et le filetage visser les tiges filettées a l’aide de deux contre ecrous puis positionner le tout en buté.


JPEG - 102.3 ko

visser regulierement deux ecrous de chaque coté de la plaque metalique ç’est assez long mais ça marche le cardan recule regulierement jusqu’a sortir de son logement.
la fusée peut a present reculer , tourner l’ensemble pour acceder a la plaque de maintient du roulement.

JPEG - 51.7 ko

une fois qu’on est rendu a cette étape il suffit de procéder comme pour la récupération du roulement d’occasion.

JPEG - 107.6 ko

30.changer la durite de remplissage du radiateur

bien que cachée du soleil la durite qui relie le radiateur au bouchon de remplissage a tendance avec le temps a craqueler. ceci provoque a certaines températures des fuites de liquide de refroidissement il faut donc changer la durite.

JPEG - 53.7 ko

pour accéder a la fixation de la durite sur le radiateur il convient de déposer la calandre a l’aide des 4 vis fléchés.. personnellement j’ai remplacé les écrous et vis standard par de l’inox

JPEG - 58.4 ko

sous la calandre une tôle permet a lair de ne passer que par le radiateur et non sur les cotés, cette tôle gène l’accès a la durite . deposer egalement la dite tôle.


JPEG - 49 ko

la durite craquelée a remplacer l’accès au collier n’est pas très evident le plus simple et de demonter le support de bouchon de remplissage a l’aides des deux boulons ( fleche double )
de toute façon pour la dépose repose de la durite l’absence de fixation sur le bouchon de remplissage facilitera l’intervention.


JPEG - 68.6 ko

demonter le collier coté radiateur ,une bande de tissus est interposée sur la durite pour la proteger du collier métallique


JPEG - 52.7 ko

la durite est maintenant déposée le plus facile est de la sortir par le haut c’est là qu’on apreciera d’avoir enlevé la fixation coté bouchon



changer le flector du boitier de direction

ATTENTION danger !!! sur l’estafette même si le volant est relié a un boitier de direction et non une crémaillère et que la transmission du mouvement semble directe comme sur l’Ariane elle ne l’est pas : il existe un flector en caoutchouc qui transmet le mouvement et qui vieilli !!! et pas forcement très bien !! s’il lache c’est le mur !!!
on va s’en occuper

JPEG - 130.3 ko

coucou le voili ; le voilou !!...
le flector est juste au dessus du boitier de direction..

commencer par reperer la position de la fléche puis deposer le boulon qui bloque le flector en position

JPEG - 118.2 ko

JPEG - 117.2 ko

comme pour le bas retirer le boulon de fixation sur l’axe

au passage vous aurez pris soin de repérer la flèche en l’alignant sur la nervure du bloc par exemple ( voir les trois petits points)


a ce stade il convient de lever le volant en hauteur pour pouvoir sortir le flector mais
ATTENTION !!! le volant ne monte que de 5 ou 6 cm sans danger pour le boitier plastique mais cela ne suffit pas !
hélas au delà celui ci risque d’exploser et comme il est dur de doser l’effort en hauteur il y a fort a parier que cela vous coute un boitier d’une part et, plus grave, un comodo de clignotant !!

JPEG - 111.4 ko

pour pouvoir sortir suffisamment le volant en hauteur il va falloir forcer et sortir le silent bloc de centrage de la colonne de direction
en effet celle ci possède un renflement et ne passe pas au travers de la bague caoutchouc ce qui entraine une résistance dans un premier temps puis un dégagement brutal de celle ci avec donc une rupture en deux de la platine de comodo de cligno et une détérioration du cache plastique sous le volant. la détérioration du boitier sous le volant n’est pas trop problématique car en général il est en état sur n’importe quelle épave disponible a droite ou a gauche .. pour le comodo c’est une autre histoire car souvent le chrome est abimé ou bien le plastique est passé ou de la mauvaise couleur bref plus de problème avec cette pièce beaucoup plus rare que le boitier en lui même qui lui est fréquemment en état correct

JPEG - 74.8 ko

détail du logement de la bague caoutchouc visible a la photo précédente

JPEG - 23.3 ko

la dépose du boitier a titre préventif est plus raisonnable et pas difficile autant le faire avant le drame !!

en premier on vire les deux vis du dessous

JPEG - 107.3 ko

ensuite vient le tour des vis de fermeture du boitier en lui même

JPEG - 110.1 ko

une fois le boitier ouvert en deux il sort facilement de son logement ! on le met de coté et on continue ! comme dit tout a l’heure vous constatez que le difficile n’est pas de trouver un boitier mais un comodo en état ! ce n’est pas le cas de celui ci c’est manifeste !!

JPEG - 112.2 ko

il est plus difficile d’enlever le volant pour atteindre les vis de fixation supérieures du comodo aussi afin d’éviter de toucher a la fixation du volant on va démonter par dessous ! !

JPEG - 90.9 ko

voila le boulon du dessous est retiré ( ma photo boulon vissé était floue ) donc voici l’étape une fois le boulon déposé

JPEG - 122.4 ko

le comodo peut maintenant être retiré ce qui va permettre de continuer l’ascension du volant !! et terminer le boulot !

en "A" la fameuse bague caoutchouc qui empêche la sortie de la colonne de direction a cause du renflement qu’elle comporte

JPEG - 114.2 ko

le volant est prêt a monter ben y’a plus qu’a alors !!
en un monter la colonne et en deux lever le flector pour le sortir !!

JPEG - 137.5 ko

apparemment il existe deux sortes de flector l’un riveté� et l’autre vissé j’ai privilégier le modèle vissé plus facile a refaire si toutefois vous êtes nanti du flector serti vous allez devoir disquer les boulons sans abimer le support ! : a vos disqueuses !!
comme je n’ai pas trouvé� de flector spécial estafette j’ai pris un flector adaptable de 4l .

JPEG - 73.7 ko

voici ce que peut donner un flector plus que douteux !!

JPEG - 63.3 ko

étape suivante démontage des goupilles sur chaque boulons du flector

JPEG - 156.5 ko

quand je vous disais que le flector c’était important pour la sécurité bien que semblant être en état correcte ce flector ne l’était pas du tout finalement !!

JPEG - 148.7 ko

tout est sur la photo !! je peut ajouter que ce jour là je devais avoir le flémme car j’aurais pu traiter les tôles et les repeindre ça n’aurait pas fait de mal mais bon ...
prenez soin de récupérer la flèche et la remettre au même emplacement elle va nous servir a garder le point milieu du boitier de direction inchangé

JPEG - 154.8 ko

en effet la flèche ne marque que la position coté boitier mais il est possible de changer la position de la colone si elle n’est pas repérée

JPEG - 106.6 ko

lors du repositionnement de la colonne le caoutchouc que l’on a eu peine a sortir se sent bien dehors et ne veut pas reprendre seul sa place..
on va donc devoir lui taper un peu sur la tête afin qu’il reprenne sa place.

JPEG - 113.7 ko

remonter tout le boitier sous volant et le comodo de cligno et roulez en toute sécurité !! si votre volant a une position non centrée c’est probablement que vous avaient mal respecté vos repères... vous pouvez soit décaler le volant soit décaler la colonne entière ou le flector suivant le rep�re qui a et� loup�.. si vous n’aviez pas pris de repère ( comme moi coté colonne ) ben.. vous en êtes quite a démonter le volant et le re centrer..


JPEG - 14.8 ko

démonter le moteur solution 1

démonter le moteur par le berceau ( cadre avant )

cette solution est préconisée dans la revue technique et proposée par le "mr" renault elle a l’avantage de permettre une dépose complète de toute la mécanique avant en quelques boulons.. elle a néanmoins l’inconvénient d’être contraignante en terme de levage de l’estafette complète qu’il faut lever très très haut.. et de plus on se retrouve avec un cadre avant complet pas forcément des plus simple a manutentionner.autre contrainte le démontage se fait par des ouvertures dans le plancher qui sur mon estafette teilhol ne sont plus accessible puisque sous le plancher bois de finition..
ce n’est donc pas la solution que j’ai choisie pour mon véhicule c’est tout de même celle qui est la plus rapide pour une récupération de pièces sur épave...


JPEG - 129.8 ko

l’estafette comme dit plus haut est dotée d’un châssis avant ou berceau qui tient par une série de vis cachés par des plaques de tôle vissées dans le plancher..
c’est plaques tiennent par des vis parker cruciforme qu’il faut tout simplement déposer pour accéder que boulons de fixation du plancher..

c’est là que survient la première difficulté : les vis sont en général grippés et sur cette épave il a fallut les couper au burin ce qui en soit n’est pas très gênant en récupération sur épave mais s’avère problématique si le véhicule roule ou doit être restauré
le tournevis frappeur peut aider mais ne suffira pas forcément dans tous les cas il il pourra être nécessaire de percer.

une fois les plaques déposées démontez les boulons de fixation du châssis


JPEG - 68.3 ko

après avoir ouvert la tôle de couverture du groupe moteur boite on tombe sur 4 gros boulons qui semblent tenir le berceau a la carrosserie..

en fait il n’en est rien il ne faut pas toucher a ces boulons ils font partie du berceau et vont sortir avec celui ci sans qu’il soit nécessaire de les déposer

JPEG - 145.8 ko

JPEG - 96.4 ko

pour pouvoir tenir la cabine sur l’avant la châssis est doté d’une équerre métallique qui sert de support a la carrosserie d’une part et au parechoc ainsi qu’au radiateur d’autre part .

elle tient par deux gros boulons de part et d’autre de la cabine d’une part et par deux autres boulons plus petit derrière le boitier de direction et sous le vase d’expansion


JPEG - 225.2 ko

boulons a déposer..
au remontage vous allez galérer a tout remettre en alignement en effet la barre est en deux parties qui se séparent ..
pour pouvoir "fermer" cette barre transversale elle a été composée de deux "U" se faisant face permettant d’obtenir un tube rectangulaire mais démontable (en deux parties..)
remettre en face ces deux partie plus le trou de la cabine pose quelques difficulté mais en passant une tige plus petite et en forçant un peu tout le tour on y arrive


JPEG - 136.1 ko

et voila c’est déjà finit pour la dépose du châssis il ne reste en effet plus qu’a démonter ce qui lie la carrosserie au moteur ( starter fil de la bobine câble d’accélérateur et fils de la batterie et de masse ) et il n’y a plus qu’a lever la coque..

s’agissant d’une épave nous avons passé une chaine au travers de la cabine je suppose que sur un véhicule que l’on conserve en état il serait prudent de lever par en dessous plus " délicatement" ..

attention toutefois au calage du véhicule car il faut lever haut ! très haut !

n’oubliez pas de démonter la fixation de la colonne de direction dans le flector sous peine de tordre quoi que ce soit..


JPEG - 130.3 ko

allez zou !! on monte !

j’en profite pour remercier le propriétaire de cette épave qui non seulement m’a fait don de ses organes mais en plus a eu la gentillesse de donner le coup de tracteur pour lever la coque !!

malheureusement la boite n’était pas en état contrairement a ce qu’il pensais mais bon il n’était pas dedans et cette boite avait attendu longtemps sous l’épave


JPEG - 134.2 ko

au début ne montez pas trop haut cela permet de s’apercevoir par exemple qu’on a oublié de déposer les canalisations de frein qui alimentent les cylindres de roues arrière et l’échappement qui part sur le coté conducteur

de plus même une fois tout démonté le châssis a tendance a rester " collé" a la coque et il faut l’aider un peut avec un levier autant qu’il ne tombe ni de trop haut ni sur votre tronche


JPEG - 150.5 ko

allez un peu d’aide pour sortir et ça devrait tomber en secouant un peu ça aide attention a pas vous faire coincer dessous !


JPEG - 146.3 ko

ça y est tout semble s’être libéré on peut désormais monter un peu plus haut


JPEG - 124.4 ko

une fois l’estafette suffisamment levée tirer vers l’avant pour sortir le châssis complet hors de l’emprise du véhicule... ça force pas mal car les roue ne sont plus tenues par la colonne de direction et tournent a droite ou a gauche ce qui rend difficile la sortie du berceau
on peut demander a quelqu’un de les tenir droite ça facilite grandement puisqu’en suite ça roule tout seul ..


JPEG - 146.3 ko

hey les jeunes vous avez oublié la tresse de masse de la boite faudrait peur être la démonter non ?

ci dessous les deux tétons de centrage qui rentrent dans la coque et qui avaient tendance a ne plus vouloir sortir

JPEG - 125.8 ko

ça y est c’est sorti !!

JPEG - 171.8 ko

JPEG - 153.5 ko

selon le même principe il est possible de démonter le train arriere ce qui va permettre de recuperer entre autre roulements tambours tringles de suspensions tout cela sans trop de temps puisque le train arriere tient par 4 boulons sous des tôles un peu comme le breceau moteur

ce jour là je n’ai pas eu le temps de démonter quoi que ce soit d’autre mais bon j’ai eu l’essentiel en une simple aprés midi ce fut rapide ..

JPEG - 164.5 ko

une petite pensée pour cette estafette qui a définitivement terminé sa course et qui était bien sympa avec sa couleur jaune originale j’ai tant d’estafette blanche que j’avais presque oublié qu’il existait d’autres couleurs !!

JPEG - 180.4 ko
JPEG - 171.1 ko

JPEG - 120.2 ko

voila le groupe moteur boite a été déposé et on peut le ramener a la maison

l’intérêt de cette méthode c’est que si les éléments sont en état ( épave roulante mais sans carte grise par exemple avec une motorisation en ordre de marche )
il est alors possible de remonter le tout directement sur l’autre véhicule sans toucher aux fixations ni du moteur ni de la boite ni le pot d’échappement ni les cardans bref tout est prêt a remonter tel que dans l’estafette :
rapide somme toute !!


JPEG - 173.2 ko

si comme moi vous ne souhaitez pas remonter le berceau entier il va falloir démonter a présent le moteur et la boite du châssis pour cela on décharge le tout si possible sur une fosse hop tout le monde en l’air !!

JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 160.3 ko
JPEG - 145.6 ko

JPEG - 182.9 ko

pour maintenir le berceau en place sur la fosse soit vous le laissez accroché au palan soit vous le faite reposer sur deux cales au niveau des fixations de parechoc
voila on y voit plus clair et on va donc pouvoir commencer la dépose proprement dite du moteur..
après réflexion et étant donné que de toute façon il faudrait stocker les différents éléments présents sur ce berceau de récup puis s’en débarrasser
j’ai décidé de tomber carrément moteur boite puis de séparer le moteur une fois que tout sera super accessible hors du berceau .

JPEG - 180.2 ko

JPEG - 90.6 ko

on commence comme pour les cardans par enlever la goupille de l’écrou .


JPEG - 90.5 ko

ensuite on dévisse les trois vis cruciformes de fixation du tambour sur la flasque.
ça peut venir avec un tournevis standard mais le plus sur reste d’utiliser un tournevis frappeur


JPEG - 79.7 ko

il est fréquent que le tambour ne sorte pas...
il est éventuellement possible une fois l’écrou de cardan démonté de sortir l’ensemble goujons tambours avec un arrache a inertie

si les mâchoires sont très collées ( sur une épave par exemple ) cette solution présente l’inconvénient de risquer d’arracher le ferrodo des ferrures car il risque de venir en même temps que le tambour sectionnant les rivets de fixation..


JPEG - 86.7 ko

particularité de certains véhicules anciens dont l’estafette le frein a main se trouve sur les roues avant
aussi il est nécessaire de sortir le câble et de le repousser si vous souhaitez déposer l’intégralité de la fusée munie de son plateau de frein..

pour l’opération nous concernant ( démontage du moteur )il n’est pas nécessaire de passer par cette étape ça n’est utile que si vous voulez enlever complètement tout le système

cela peut être le cas lorsque comme moi vous avez récupéré un berceau complet sur une épave et que vous souhaitez garder le moteur uniquement et récupérer les autres pièces en ce cas la dépose du câble de frein a main permet de stocker dans un coin les deux ensembles fusée plus cardan plus tambours pistons et mâchoires en se contentant de démonter les rotules et le caoutchouc coté boite on tire le tout et tout est prêt a être mis de coté en un seul morceau !

JPEG - 98.1 ko

JPEG - 105.8 ko
JPEG - 120.2 ko

encore une opération facultative la dépose des flexibles de frein !
elle n’est pas indispensable mais permet la dépose de l’ensemble complet fusée tambour etc..

JPEG - 103.3 ko

pour ceux qui ne seraient pas équipés il existe des clef dites a "tuyauter" qui permettent de réaliser cette opération en limitant les risques d’arrondir l’écrou
c’est le cas de la clef que j’ai utilisé


JPEG - 89.8 ko

bon , le tambour est a présent démonté ainsi qu’éventuellement le câble de frein...
il reste a démonter les différentes rotules .En premier les rotules de direction..

on vire la goupille , on dévisse puis on fait sauter la rotule avec un arrache

JPEG - 87.1 ko

et voila c’est démonté !! fastoche..
si vous n’avez pas d’arrache rotule ( bon,...d’une part il est temps d’investir car c’est indispensable a mon gout )

d’autre part il parait qu’un bon coup de marteau sec sur le coté du cône ( un peu au dessus de la flèche de sortie de la goupille tout en haut ) permet de faire sortir la rotule de son logement ..mais je n’ai jamais essayé ( j’ai investi !)

une chose est sure jamais au grand jamais taper par dessous sur le filetage et ce même en laissant l’écrou en place pour tenter de protéger le filetage ça ne sortira pas et votre rotule sera bonne pour la ferraille

JPEG - 90.5 ko

JPEG - 102.1 ko

après avoir nettoyer toue la boue collée sur l’écrou dévisser la clavette de fixation des rotules supérieures et inférieures..

JPEG - 120.5 ko

JPEG - 737.8 ko

positionner l’écrou au ras du filetage puis taper sur la clavette pour la " décoller " avec un jet en métal tendre ( bronze ou aluminium ) afin de préserver les filetages
une fois décollée elle vient tout seul avec un chasse goupille par exemple

JPEG - 84.2 ko

JPEG - 95.5 ko

il n’est pas idiot de positionner une cale ou un cric sous la fusée pour la tenir en hauteur car une fois la clavette enlevée ben ça tombe tout seul !!.. si vos silent blocs de triangles sont en bon état ça ne devrait pas tomber trop car les silent bloc maintiennent le triangle en hauteur toutefois cette opération leur inflige des contraintes pour lesquels il ne sont pas forcément fait je conseille de dévisser les axes des triangles afin qu’ils tombent librement sans forcer sur les caoutchoucs..

N’OUBLIEZ PAS DE LES REVISSER AU REMONTAGE !!!!! cette opération se fait en position repos c’est a dire estafette a plat sur ses roues et vide


JPEG - 78.1 ko

nous sommes prêt a tirer l’ensemble fusée tambour et cardan mais pour le moment le cardan reste toujours fixé a la boite a vitesse
pour le libérer il faut en premier lieu sortir le caoutchouc..
sur mon épave les cardan avaient du être touchés car je ne possède pas les ressorts de maintient habituels mais des colliers serflex classique de type durite d’eau ( mais plus gros ;-)

en toute honnêteté cette solution est bien plus simple et je l’ai adoptée immédiatement pour la mienne !!
en dessous voila ce que ça donne une fois le caoutchouc repoussé coté fusée

JPEG - 90.9 ko

vous n’avez ensuite plus qu’a tirer le cardan et le tripode ( ensemble des trois roulements du cardan ) sort tout seul
la cage de roulement des tripodes reste fixée sur la boite il n’est pas nécessaire de la déposer pour sortir le moteur boite la boite passe même avec ses deux bout de cardans accrochés..

si toutefois vous souhaitez démonter ces pièces elles sont vissées au fond sur la boite et elle tournent avec le différentiel vous ne pourrez donc pas les bloquer ( sauf si l’autre cardan est en place en face mais ça n’est pas toujours le cas et en tout état de cause ça n’est plus le cas pour le second cardan puisque l’autre est déjà démonté..

la solution est de tenir la pièce avec un démonte filtre a huile

JPEG - 108.8 ko

JPEG - 80.5 ko

une fois les caoutchoucs défaits l’ensemble fusée cardan tambour etc vient tout seul..
vous remarquerez que je n’ai pas sorti le cardan alors pourquoi avoir démonté l’écrou de ce dernier ?

tout simplement parce-que si un jour je veut récupérer le cardan il sera très difficile de le dévisser si la fusée n’est pas au préalable remontée sur une estafette ..
en anticipant je me permettrais dans le futur une intervention plus simple si je dois récupérer le cardan de cette épave

JPEG - 118.3 ko

attention les roulements du cardan ont tendance a se faire la malle et si vous ne les attachez pas avec soit du scotch soit un élastique soit un chiffon bref ce que vous voulez et bien ils risquent de tomber et si vous avez le malheur d’être tombé sur le modèle de roulement avec aiguille votre cardan est probablement fichus car vous ne retrouverez pas forcement tous les éléments


JPEG - 133 ko

on s’est occupé de libérer la boite de ses cardans mais pour le moment tous les périphériques tiennent encore au moteur a l’exception des quelques rares alimentations déconnectées lors de la séparation du berceau de l’estafette ( essence électricité bobine...)
on commence par la sonde de surchauffe culasse ainsi que le tuyau de dépression de l’assistance freinage.également le reniflard d’huile et ses durites.


JPEG - 130 ko

on dépose l’alimentation essence sur la pompe on défait le plus de la bobine si cela n’a pas été fait lors de la récupération du berceau..
on défait les fils du faisceau d’allumage et on dépose le delco..
au remontage attention a ne pas passer le fil par dessus la durite d’aspiration de l’assistance ( voir croix ) le fil doit passer par dessous

JPEG - 118.4 ko

JPEG - 86.4 ko

c’est a présent au tour de l’alternateur allez débranchez moi tout ça ! une cosse un écrou de 10 et un de 8 essayez de repérer les fils mais en principe les cosses sont faite de telle façon que le fil qui va sur le 8 ne passe pas sur le 10 ( diamètre insuffisant ! )


JPEG - 78.6 ko

on continu avec le démarreur une clef de 13 ( attention il y a deux cosses et il est facile d’en oublier une lors du remontage ( hey hey la photo a eté prise a ce moment là !! croyez moi ça marche pô du tout ! )
n’oubliez pas le petit fil avec l’écrou de 8.. sur mon estafette on pouvait le démonter plus loin a l’aide d’une cosse mâle femelle


JPEG - 95.1 ko

on continue par le démontage du démarreur rien de compliqué cette opération peut être faite moteur boite déposée du berceau je l’ai mise ici par habitude
mais ça n’est pas ce que j’ai fait j’ai attendu d’avoir tout mis par terre ! vous n’êtes pas obligé d’utiliser trois clef pour démonter le démarreur ;-)) une seule suffit mais pour la photo c’est parlant non ?
ci dessous veillez a ce que le centreur reste en place soit sur le démarreur soit sur la boite et surtout éviter de présenter un démarreur équipé de centreur sur une boite également équipée
sous peine de casser la cloche de boite !! c’est ce qu’avait du faire le propriétaire de l’estafette sur laquelle j’ai récupéré ma boite ( je rappelle que malheureusement celle ci était défectueuse.

JPEG - 99.1 ko
JPEG - 107 ko

JPEG - 123.3 ko

il nous faut a présent démonter l’échappement. il s’agit d’un échappement proche de celui des r4 r5 fixé sous le collecteur et qui tient par une collerette et non des goujons contrairement a l’Ariane par exemple..
l’avantage par rapport aux goujons c’est qu’on élimine le risque de casse due a la corrosion..
le désavantage : la corrosion reste présente et sur certaines epaves il m’est arrivé de trouver un collecteur tellement rouillé que la collerette ne fait plus étanchéité avec tous les problèmes de fuites que cela suppose....

le plus souvent c’est plus simple a déposer que des goujons c’est certain..

la partie femelle de la collerette de trouve en fait sur un bout d’échappement fixé dans le silencieux
on peut tenter un démontage par ici grâce au collier mais c’est en général très grippé et beaucoup plus difficile voire impossible sans dégâts sur les échappements

on a donc un collier de fixation serré par deux boulons que l’on voit sur la photo du bas et qui est dessiné sur celle du haut et on a également une fixation sur la patte de fixation centrale de support moteur
ainsi qu’une fixation en même temps que la tôle de carter d’embrayage (fixé sur la boite )

JPEG - 151.6 ko

JPEG - 139.2 ko

il reste a séparer le moteur de la boite .. pour cela c’est très classique on dépose les quelques vis qui gardent l’ensemble solidaire il y en a peu et ils sont assez accessible même moteur boite sur le véhicule.
bien sur si vous avez déjà sorti l’ensemble c’est du velours !! y’a rien qui gène autour !!

JPEG - 137.5 ko


sur le dessus de la boite a vitesse se trouve le câble de compteur il est fixé par un boulon qui sert de clavette et se démonte le plus simplement du monde

le câble quant a lui vient tout seul en tirant vers l’arrière .. le "carré " qui rentre dans la boite pour entrainer le câble sort facilement mais il est pas évident évident a remettre en place puisqu’il est très long et difficile a positionner exactement dans le trou

JPEG - 81 ko

JPEG - 143.1 ko

pour tomber la boite si elle est encore dans la berceau il faut démonter les supports de silent blocs
on commence par les éloigner de leur position de butée contre la traverse puis on démonte complétement les supports avant et arrière.

JPEG - 165.3 ko

JPEG - 137.7 ko

même principe pour le support de silent bloc arrière de boite on éloigne de la butée et on dépose les deux boulons pour sortir la totalité du support


JPEG - 133.5 ko

une fois désolidarisée du moteur la boite ne tient pas par grand chose ( cardan exclus bien sur )
elle est juste tenue par un silent bloc central vissé par un seul boulon directement dans le carter de la boite a vitesse.

le silent bloc est quant a lui tenu par deux boulons ; chose intéressante il est identique au silent bloc de certains trafics et vous pouvez donc les trouver un neuf chez renault aujourd’hui encore sous la référence 77 00 702 890

JPEG - 183 ko
JPEG - 88.1 ko

JPEG - 132.9 ko

la boite a vitesse tient encore par une bricole : c’est tout bêtement le câble d’embrayage c’est rien de le dire mais ça va quand même mieux en l’enlevant !! on commence par le détendre a l’aide de la pièce prévue a cette effet coté pédale
attention il y a un contre écrou a dé-serrer en premier sous peine de casser la tige fileté et ainsi dire adieux a son câble..< il arrive malgrés tout que cela ne se dévisse pas et que ça casse :-(


JPEG - 153.9 ko

une fois le câble détendu il peut s’enfoncer vers l’arrière ce qui permet de le désengager de son logement et de le sortir par le rond prévu a cet effet..
le principe de fixation du câble est dessiné en jaune je rentre le câble dans le trou plus gros puis je le pousse sur le coté pour qu’il ne puisse plus ressortir et le tour est joué !!
bien sur pour démonter c’est l’inverse ;-)


JPEG - 90.8 ko

ouh là ça fait longtemps qu’on a démonté ce truc là je ne sais plus pourquoi je l’ai mis ici ?? bref en tous les cas il faut démonter la traverse centrale de support moteur afin d’éliminer les silent blocs qui maintiennent le moteur.. la plaque tient par deux boulons centraux de 13 accessible par dessous et par 4 boulons ( voir flèches ) a supprimer pour pouvoir enlever les silent blocs .

attention aprés ça le moteur se casse la gueulle faut d’abord le retenir ! avec un palant par exemple comme expliqué plus bas

JPEG - 121.6 ko

JPEG - 125.1 ko

pour sortir la boite a vitesse il est nécessaire de l’avancer et pour ce faire le levier de vitesse gène aussi il va nous falloir le déposer.
c’est assez peu accessible puisqu’il s’agit de deux goupilles qu’il faut chasser avec somme toute assez peu d’espace pour le marteau qui doit taper avec trés peu de recul.

de plus il faut être vigilant de ne pas trop les enfoncer sous peine qu’elles sortent de leur logement et tombent dans la boite !! et ça c’est mal !!
le levier une fois sorti ça donne ça c’est un peu dur a sortir mais ça vient assez bien après par contre on est inquiet la première fois parce qu’on a peur de ne pas retrouver la bonne place dans la fourchette.
finalement ça se passe plutôt tranquillement y’a un petit coup de main pour le passer mais il s’attrape vite sans forcément l’avoir vu faire : on le trouve d’instinct...

JPEG - 108 ko

JPEG - 142.1 ko

les silent blocs tiennent par deux écrous sur le dessous clef de 17 tout simplement

JPEG - 109.8 ko

JPEG - 87.3 ko

soulager le moteur pour eviter qu’il ne tombe et enlever en premier la traverse, puis les deux silent blocs moteurs


JPEG - 75 ko

désolé les photos sont troubles mais en gros si vous avez passé toutes les etapes sans en oublier vous devriez pouvoir lever le moteur sans encombre puis enlever le berceau de dessous.
ici j’ai levé moteur boite ou pourrait imaginer de ne lever que le moteur puis la boite..

afin que le moteur boite sorte il faut tirer vers l’avant, en effet le boite a vitesse est coincée entre la grosse traverse avant qui tient les amortisseurs et une plaque epaisse soudée du berceau.. :
il faut l’avancer y’a rien a faire !!

JPEG - 760.7 ko

JPEG - 139.2 ko

si cela n’a pas déjà eté fait a l’etape précédente désacoupler le moteur et la boite a l’aide d’une clef de 17 rien d’extraordinaire dans cette operation si ce n’est de controler que les centreur soient bien restés du coté qui correspond soit a la boite soit au moteur que vous allez remonter .

JPEG - 137.5 ko

JPEG - 79.1 ko

aaahh y est !!!! c’est finiit !!

JPEG - 128.2 ko

démonter le moteur solution 2

démonter le moteur sans déposer le berceau ( solution la meilleure a mon gout )

cette solution nécessitant moins de moyens ( de levage notamment ) me parait préférable même si disons le l’estafette n’est pas a proprement parler le véhicule sur lequel il est le plus facile de bosser.. tout est pénible :
les cardans , la sortie du moteur ,la remise en place du moteur, la boite qui ne sort pas sans le moteur bref tout nécessite du temps et beaucoup de main d’œuvre...

il doit etre possible de se passer de la réalisation du cadre support pour sortir le moteur mais si vous souhaitez conserver votre estafette cela ne serra pas perdu de toute façon même si ce fut très laborieux et très long !!


en premier on va enlever la calandre :

JPEG - 53.7 ko

déposer la calandre a l’aide des 4 vis fléchés.. personnellement j’ai remplacé les écrous et vis standard par de l’inox c’est plus facile ensuite pour démonter dans "x" années


JPEG - 58.4 ko

sous la calandre une tôle permet a l’air de ne passer que par le radiateur et non sur les cotés, cette tôle gêne l’accès au radiateur faut l’enlever ! .


JPEG - 99.6 ko

pour sortir le moteur sans tomber le berceau on va passer par le centre de la cabine ..le parechoc va donc nous gêner..on le vire !!

deux boulons de chaque coté.. je conseille l’envoie de dégrippant plusieurs heures a l’avance pour éviter que les boulons sertis dans la caisse ne cassent ou ne tournent fous..

JPEG - 50.2 ko

JPEG - 83.7 ko

toujours pour enlever le pare choc deux boulons se trouvent de part et d’autre de la barre centrale de berceau..là :

JPEG - 49.5 ko

JPEG - 111.1 ko

sous les marches pieds se trouvent deux écrous a déposer également ( pas mal rouillés en général !! )


JPEG - 91.8 ko

la barre centrale du berceau sous la cabine sert de support au radiateur il va donc falloir les enlever pour ôter la barre transversale

photo du bas mémo de la position des pièces de support de radiateur ( elles ne sont pas symétriques ni identiques )
il doit éventuellement être possible de laisser le radiateur branché sur le moteur et n’oter que ce qui tient a la caisse ( comme le tirant latéral de verticalité et la durite de remplissage radiateur et de vase d’expansion)
je n’ai pas opté pour cette solution pour gagner en accessibilité d’une part et d’autre part parce que je devais démonter le moteur et l’ouvrir dans un deuxième temps aussi...

JPEG - 81.7 ko

JPEG - 68.6 ko

démonter les colliers coté radiateur ,une bande de tissus est interposée sur la durite pour la protéger du collier métallique. allez on enlève tout ça !


JPEG - 52.7 ko

la durite est maintenant dévissée
on peut après avoir enlevé la fixation coté bouchon la retirer complétement si on a peur de l’abimer en la pliant
pour la dépose du radiateur il est possible de se contenter de monter la durite au plus haut sans pour autant défaire les fixation supérieures et réellement déposer la durite en entier ( c’est pas utile même si ça donne de l’aisance )


JPEG - 73.9 ko

sur la coté du radiateur ( coté passager ) se trouve une barre de renfort qui maintient le radiateur vertical pour ne pas qu’il bouge de trop et affaiblisse les durites

la barre est fixée sur le longeron du berceau coté passager il est possible de l’enlever complétement pour avoir un peu plus de place pour l’échappement et le démarreur notamment..

JPEG - 131.9 ko

JPEG - 99 ko

pour ceux comme moi qui ont choisi de démonter le radiateur complètement dévisser les différentes durites notamment les durites principales de la pompe a eau au radiateur


JPEG - 79.1 ko

voila ce que ça donne une fois le radiateur déposé
pensez a écraser vos durites pour voir si elles ne sont pas craquelées
contrôlez également l’état de la courroie et le roulement du tendeur ( s’il grippe plus de courroie très très vite !!)


JPEG - 125.7 ko

la barre transversale tient au berceau moteur par plusieurs boulons traversant la cabine et le berceau de part en part..
c’est en général fort grippé et il faut des biceps pour réussir a tout dévisser.
les deux boulons principaux sont de part et d’autre de la cabine aux extrémités droite et gauche..

les autres plus petits sont pour l’un derrière le boitier de direction et pour l’autre sous le vase d’expansion ( pour les modèles classiques) sous le bac a batterie pour l’estafette teilhol..


JPEG - 126.1 ko

tout comme l’histoire de l’œuf et la poule le châssis berceau tient la cabine quand l’estafette repose sur ses roues mais lorsque la caisse est sur cale la cabine a tendance aussi a tenir le berceau en hauteur pour éviter de fausser ce dernier je pense prudent de caler la hauteur du berceau avec un cric ou autre avant d’enlever les boulons de fixation

JPEG - 67.7 ko

JPEG - 67 ko

une fois les 4 boulons de fixation de la cabine déposés il est possible de sortir la traverse ..
pour ce faire un tournevis permet en faisant levier de commencer le boulot d’un coté ou de l’autre..

JPEG - 72.2 ko

comme vous le constatez la traverse est en fait un simple " U " refermé par un deuxième " U " muni d’un renfort au passages des boulons et fermé au bout permettant d’obtenir de chaque coté une partie fermé de section rectangulaire ( en deux parties donc ) donnant un surplus de solidité.. ( rappelons qu’en cas de choc vous êtes très prés de l’aplomb du parechoc vaut mieux que ça ne plie pas de trop tout ça sinon aie !

JPEG - 83.9 ko

entre la cabine et le berceau se trouve des cales en plastique ou bakélite qu’il faut bien conserver et repositionner au remontage bien sur...
et voila la traverse est déposée laissant la place au moteur pour pouvoir avancer sans être obligé de monter la caisse jusqu’au ciel pour que le moteur passe en dessous !!

JPEG - 631.9 ko

JPEG - 75.9 ko

voila on a préparé le passage pour que le moteur passe il reste a le séparer de l’estafette pour ça faut quand même y voir un peu clair...
déjà on va ouvrir le capot moteur et enlever le cache en fibre mais également on va enlever la tôle de fermeture du compartiment moteur boite en ayant pris soin au préalable de tirer la boule du levier de vitesse pour la déposer..

pas de grosses difficulté notable si ce n’est la corrosion des vis qui peuvent être assez grippés

JPEG - 81.3 ko

la dépose de la boule du levier de vitesse permet de lever l’intégralité de la tôle y compris le caoutchouc du levier de vitesse pour tout sortir du véhicule.

JPEG - 89.3 ko

JPEG - 95.7 ko

maintenant qu’on a accès on va commencer par débrancher tout ce qui tient a la coque...
en premier le fil de la sonde de surchauffe culasse ( oui c’est ça : le voyant de trop tard !! )


JPEG - 88.5 ko

puis vient le tour de tout ce qui tient au carbu.. câble de starter commande d’accélérateur avance automatique reniflard d’huile tout y passe !!


JPEG - 103.3 ko

ensuite on va enlever le filtre a air.. pour ce faire il faut dévisser le collier de la durite du carbu puis démonter les deux écrous de fixation du filtre.

JPEG - 114.4 ko

JPEG - 107.6 ko

déposer les fils du faisceau de bougies ainsi que la tête de delco.. de même débrancher les fils des sondes supplémentaires éventuelles notamment la sonde de température ( accessoire ajouté qui n’existe pas d’origine )

JPEG - 109.9 ko

JPEG - 109.4 ko

bon on viens de déposer la durite de filtre a air en "C" et d’enlever le filtre a air après avoir dévissé les écrous en "E"...
il nous reste a débrancher la durite d’assistance freinage en "A" ainsi que les durites de reniflard d’huile en "B"... en complément il faut séparer la durite d’essence en "D"


JPEG - 117.8 ko

l’échappement et maintenu contre le collecteur grâce a un collier en demie lune en deux parties traversé par deux boulons assez rouillé d’ailleurs et pas super accessible..
le silencieux tient par une patte fixée dans la barre transversale , c ’est une pièce en équerre que j’ai essayé de dessiner en jaune ( mais moi et les perspectives... )
cette pièce est fixée vers l’avant du véhicule ( flèche de l’extrême gauche ) une autre patte de fixation se trouve a l’arrière entre le silencieux et la boite...

JPEG - 128 ko

le collier tout destroy en haut peut éventuellement être déposé mais ça n’est pas obligatoire on peut se contenter de sortir le bloc complet silencieux / tube

JPEG - 120.5 ko

JPEG - 138.4 ko

les durites de reniflar d’huile sont branchées sur un T ( en b et c ) que l’on peut déposer du cache culbuteur si besoin ( pour evitter une casse accidentelle par exemple )
le cable d’accelerateur est muni d’un arret de gaine ( A ) qui est vissé dans le cache culbuteur il faut débloquer le contre ecrou et dévisser l’arret de gaine par contre le risque c’est que parfois ça casse !! aie !! ensuite on baisse le cable pour le sortir de son guide en "D"


JPEG - 116.6 ko

dévisser tous les branchements electrique de l’alternateur. en principe les cosses sont etudiées pour eviter les inversions la plus petite ne passe pas sur le gros ecrou y’a un ecrou en 8 et y’a un ecrou en 10..
le dernier est une cosse simplement enfoncé coté charbons


JPEG - 76 ko

ensuite on débranche les fils qui viennent au démareur il y a un gros boulon de 13 ( attention il y’a plusieurs fils sur cet ecrou n’en oubliez pas car cela sert de relais a l’alimentation generale de la baterie et du coup plus rien ( j’ai cherché un moment ;-))
le fil du solénoïde est difficile d’accès car il est difficilement accessible par contre il conduit a une fiche qu’il est possible de débrancher en laissant un bout de fil attaché au démarreur.
les deux fléchés de gauche correspondent au branchement de l’alternateur...

JPEG - 91.3 ko

JPEG - 93.2 ko

si vous ne possédez pas cette fiche sur votre modèle le fil du solénoïde est un simple écrou de 8 pas super bien placé mais c’est faisable..

JPEG - 92.3 ko

JPEG - 122.5 ko

tant qu’a en etre a s’occuper du démarreur on va l’enlever complettement..
il tient par trois vis comme a peu prés tous les démarreurs ( le tournevis ne sert a rien il montre les boulons )


JPEG - 145.7 ko

une fois les trois boulons retirés on tire le démarreur vers l’arrière tout simplement..tant qu’on y est on dévisse la tôle de protection du mécanisme d’embrayage
et voila ...un démarreur un !!

JPEG - 158.1 ko
JPEG - 148.2 ko

vérifiez si le centreur est bien resté a sa place et soyez vigilant si vous étés en train de remplacer le démarreur de ne pas vous retrouver avec un centreur coté démarreur et un autre coté boite ..
en général ce problème se termine mal pour le carter de boite !!

JPEG - 107 ko

JPEG - 125.8 ko

cette étape peut etre sautée si vous décidez de sortir directement moteur boite ce qui me parait plus judicieux et simple même si seul le moteur est concerné par la dépose ..

seule condition si vous adoptez cette méthode c’est de démonter les cardans

démonter toutes les fixation du moteur a la boite ce sont des boulons de 17 pour la plupart il sont vissés dans la boite mais pour deux d’entre eux il s’agit de goujons équipés de centreur pour garder le moteur et la boite correctement alignés

JPEG - 116.4 ko
JPEG - 127.5 ko

en "A" les fameux goujons qui dépassent coté boite et sont vissés par un écrou ..ces deux là restent avec le moteur et sont équipés d’une tôle servant d’arrêtoir qui empêche l’écrou de se desserrer et doit être préalablement détordue pour libérer l’écrou.
voir photo tout en bas

JPEG - 108.6 ko
JPEG - 146 ko

JPEG - 130.1 ko

le mouvement d’avant en arriere de la boite a vitesse est freiné par deux silent blocs de part et d’autre de la traverse du berceau celle qui supporte tout le train avant..
un 1 débloquer le contre ecrou puis l’écarter du support de silent bloc .., visser la tige dotée du silent bloc ( en 2) a l’interieur du support pour le liberer..

le support pourrat ensuite etre démonté grace aux deux boulons de fixation qui le traversent en passant par le carter de la boite !


JPEG - 114.9 ko

le support arriere de boite pose le même type de probléme que celui de devant..
même symptome même punition on débloque le contre ecrou "1" on visse la tige de silent bloc "2" et on démonte le support ainsi liberé a l’aide des deux boulons qui le traversent.

JPEG - 80.9 ko

JPEG - 122.4 ko

on termine de démonter les vis de fixation de la tôle de protection et on l’enléve en la laissant tomber tout simplement vers le bas..


JPEG - 72.7 ko

pour pouvoir sortir la boite ou pour pouvoir sortir directement moteur boite sans désacoupler il est nescessaire de démonter le levier de vitesse qui empéche la boite de passer sous la traverse principale de berceau.
le levier sort tout simplement enle tirant vers le haut..pour eviter un démontage intampestif lors de l’utilisation du levier de vitesse une tôle de fermeture bloque le levier en place..
cette tôle de fermeture tient par deux clavettes situées de chaque coté de la piece.. il faut pousser les clavette vers l’interieur en prenant soin de ne pas aller trop loint pour eviter que les dites clavettes ne tombent dans la boite .. la clavette traverse d’une part la tôle de protection et d’autre part le carter de boite sur 5/7 mm on pousse de 2mm pour liberer la tôle mais les 3mm restant retiennent la clavette dans le carter evitant une chute dans l’huile de la boite..

çi dessous la clef montre la fixation du cable de compteur qu’il faut dévisser et sortir..comme decrit ici

JPEG - 92 ko

JPEG - 124.1 ko

et voila la tôle est a présent démontée et il est possible de liberer le levier.. en jaune la clavette..
pour le moment elle est encore enfoncée dans le carter de boite mais il faudrat avant remontage récuper la clavette puisqu’il faudrat la repositionner en l’enfonçant par l’exterieur
il faut donc la sortir en prenant toutes les précautions pour eviter la chute dans la boite..
pour ma part j’utilise un aimant ce qui permet de limiter les risques..


JPEG - 120.2 ko

tirer simplement vers le haut et ça sort tout seul !!


JPEG - 112.2 ko

voici le levier une fois démonté


JPEG - 113 ko

le moteur est a présent désacouplé de la coque et de la boite ( sauf si vous avez décidé de sortir moteur boite accouplés..
il tient encore par la traverse de fixation aux silent blocs.. deux vis tiennent la traverse fixée au moteur par le dessous ( voir photo du bas )

JPEG - 158 ko

JPEG - 136.1 ko

la traverse est démontée du moteur mais tient toujours aux silent-blocs moteur et fait donc barriere a la sortie du moteur par l’avant il faut la déposer.

la traverse est fixée par 4 boulons de chaque coté du moteur ( a demonter )

le silent bloc quant a lui est tenu par un ecrou central...

JPEG - 91.8 ko

JPEG - 121.9 ko

voici une vue de l’ecrou de fixation du silent-bloc.. au passage vous constatez la présence du cable d’embrayage qu’il va falloir enlever si vous déposez moteur boite accouplés..
ceci sera realisé selon cette méthode aprés avoir détendu le cablecomme stipulé ici


JPEG - 89.3 ko

bon , on a finit de préparer le moteur il est pret a sortir.. helas il n’est pas possible d’utiliser une chévre ou un palant puisque la cabine se trouve au dessus de la mecanique et empéche tout accés par le dessus...
il est tout a fait possible d’utiliser un cric rouleur en le plaçant sous le carter d’huile puis tirer vers l’avant un bon coup et ça sort tout seul..
par contre ça sort mais juste aprés ça tombe et en tout etat de cause si la solution marche pour la dépose elle n’est pas possible pour la repose du moteur ( surtout si vous avez laissé la boite dans le vehicule car pour viser correctement et mettre tout le bazard en face des bon trous ben c’est pas gagné avec un moteur en equilibre sur un bout du cric rouleur !! )

on va donc essayer de construire un faux chassis pour tenir le moteur dans un cadre plus facile a maitriser et plus stable pour la repose...
pour cela on commence par souder deux tiges filetées sur deux equerres metaliques un peu solides si vous savez souder c’est mieux car moi mes soudures sont catastrophiques !!


JPEG - 124.3 ko

le but etant d’utiliser les deux trous qui se trouvent sur l’arriere du bloc coté boite la pose d’un ecrou sur la tige fileté va permetre de tenir l’outil en place..


JPEG - 87.8 ko

on va maintenant maintenir l’ecartement des deux equérres par un autre equerre vissée ou soudée perpendiculairement.. en 1 on prend le repére de l’ecartement et en 2 on le maintient par des pinces etau ou des serre joints

JPEG - 97.8 ko

la piece que l’on vient d’obtenir "A" va ensuite etre complettée par deux equerres suplementaires "B" toujours montées a la perpendiculaire et elles aussi maintenues a l’ecartement par une piece metalique "C" vissée ou soudée


JPEG - 95.3 ko

pour tenir le moteur a la bonne hauteur on va devoir ajoutter deux tiges en " A" qui vont venir s’appuyer sous le carter d’huile du moteur ( vers les fixations ).. on obtient un cadre qui va permettre d’emprisonner le moteur dans un faux chassis qui va permettre de la maintenir en place.. il reste a pouvoir lever ce dit cadre a l’aide du cric rouleur.. pour ce faire j’ai choisi d’ajoutter une traverse suplémentaire ( en "B" ) sur laquelle j’ai fixé une coupelle d’amortisseur de 205 ( en "c" ) afin de recevoir le cric...
vu du dessus en haut et vu du dessous en bas

JPEG - 173.9 ko

JPEG - 166.8 ko

les pieces verticales doivent etre calculées pour tombé pile contre le carter d’huile ( la partie plate qui reçoit les vis )
et voila ce que ça donne une fois présenté contre le moteur bien sur seul la partie arriere est tenue en hauteur d’elle même le reste ne tient que grace a la pression du cric rouleur..


JPEG - 71.7 ko

çi dessous détail des points d appuis des deux tiges verticales..

JPEG - 73.5 ko
JPEG - 138.1 ko

JPEG - 88.1 ko

si comme moi vous n’etes pas performant en soudure et que vous avez simplement vissé les différentes equerres vous risquez d’etre confrontés a une tendance du cadre a se replier sur lui même ce qui risque d’empecher une bonne manipulation du moteur..
il faut donc stabiliser tout ça
pour ma part j’ai choisi de maintenir les ecartements à l’aide de tiges filettées munies d’ecrous et de contre ecrous..


JPEG - 73.8 ko

une fois le moteur muni du chassis on monte le tout au cric rouleur puis on tire vers l’avant et hop !! le tour est joué !
j’ai mis des plaques pour faire rouler le cric il est évident que si vous étes sur du béton ou autre surface plane en dur c’est plus simple...


JPEG - 165.6 ko

et voila ce que ça donne une fois la moteur sorti de la coque..
on est ici sur la solution moteur seul démonté...

JPEG - 154.7 ko

JPEG - 114.4 ko

outre les renforts a base de tiges filetées j’ai ajoutté des fixations suplémentaires utilisant les filetages non utilisés du bloc moteur un coté passager....


JPEG - 127.2 ko

si votre cadre n’est pas trés ajusté vous pouvez ajoutter une tige filetée qui permetra de jouer lateralement sur les equerres pour que l’entraxe soit pile poil


JPEG - 120 ko

une autre fixation suplémentaires coté conducteut toujours grace aux filetages inutilisés disponibles dans le bloc.. de la même façon on peut jouer sur l’entraxe grace a la tige filetée

JPEG - 1 Mo

JPEG - 141.6 ko

une fois le cadre support de dépose moteur realisé j’ai rencontré des problémes de stabilité.. en effet le centre de gravité est trés haut placé par rapport au cric rouleur et du coup le moteur balance trés facilement de droite a gauche et du coup il y a des risques d’acrocher la carrosserie si le moteur bascule..
pour eviter ce probléme j’ai ajoutté une grande barre laterale pour pouvoir stabiliser le mouvement de balan pendant qu’on manoeuvre le moteur soit vers l’avant soit vers l’arriere..


JPEG - 113.1 ko

l’avantage de la barre laterale c’est qu’un collégue peut vous aider en empéchant le mouvement du moteur en maintenant la hauteur stable..
ici j’ai utilisé le chat mais un copain peut suffire ;-)


JPEG - 147.9 ko

voici le support de dépose moteur un peu dans tous les sens pour vous faire une idée
j’ai passé tout ça au rustol histoire de garder tout ça a peu pret en etat parce que vu le boulot que c’est a concevoir autant pouvoir le reutiliser

JPEG - 145.3 ko
JPEG - 140.4 ko
JPEG - 121.6 ko
JPEG - 127.7 ko

JPEG - 130.1 ko

si vous intervenez sur le moteur mais le remontez ensuite vous pouvez le laisser sur son support si par contre vous changez le moteur completement il va vous falloir enlever le moteur du support
pour cela soit une chévre soit un bricolage artisanal dans ce style..

attention il faut bien empécher la barre de tourner et de bouger en A et particulierement en B pour eviter que la barre ne bascule contre la carrosserie
une aide est plus que recommandée pour empecher le tout de basculer. ensuite on tourne le cric qui est rentré dans le tube creux et va donc monter le tout sufisament haut pour séparer le support moteur du bloc


JPEG - 148.2 ko

avantage du support moteur et de la dépose moteur boite accouplé c’est qu’il est possible en laissant le radiateur branché de faire tourner le moteur sur son support en reconstituant le circuit d’eau ce qui est assez simple finalement.. bien sur si vous souhaitez déposer moteur boite acouplé comme ici il vous faudra passer en plus par la case démontage des cardans


JPEG - 143.5 ko

autre vue du moteur sur son support permettant de le faire tourner pour test avant repose voir la video !!


changer un cardan ou un souflet de cardan

JPEG - 80.9 ko

le tambour de l’estafette tient grace a trois petites vis a demonter au tournevis frappeur si possible sinon ça risque de foirer

il n’est pas nescessaire de deposer l’ecrou du cardan pour acceder aux garnitures de frein seules.


JPEG - 90.3 ko

pour pouvoir reculer le cardan on doit demonter l’ecrou de cardan
commencer par detordre la goupille puis la pousser vers l’exterieur.


JPEG - 94.5 ko

pour debloquer le cardan faut y aller fort !! l’ecrou est assez dur a debloquer j’ai donc achetté une douille ainsi qu’un levier version camion avec un carré de 2cm environ au lieu du carré de 10 (mm ) classique.


JPEG - 91.4 ko

une fois l’ecrou de cardan deposé le plateau de fixation de la jante se demonte tout simplement en tirant vers l’arriere j’ai personnelement changé le plateau qui avait du jeux : je passais mon temps a rebloquer l’ecrou de cardan et il restait toujours du jeux !

JPEG - 26.7 ko

JPEG - 83.9 ko

demonter les 4 boulons de fixation du plateau de frein pour si vous souhaittez ecarter le plateau de frein complet ..
pour reculer le cardan deux ecrous opposés suffiront


JPEG - 81.5 ko

deposer la goupille de l’écrou de la rotule de direction et le deposer

JPEG - 21.7 ko

JPEG - 76.1 ko

chasser la rotule a l’aide de votre chasse rotule preferé ça force pas mal.
a ce stade j’abandone l’estafette pour demonter des roulement sur une piece d’occasion que j’avais en stock..


JPEG - 77.7 ko

depose sur le vehicule la fleche et la clef indiquent les ecrous des goupilles (en A les ecrous de fixation des rotules : la fixation est identique de l’autre coté du triangle.)


JPEG - 77.5 ko

pour sortir le cardan il faut le dégager par coté et donc eloigner la fusée en déposant les rotules. la fusée peut a present s’ecarter.Malgrés tout gardez là proche du vehicule pour ne pas tirer sur les flexibles de frein .


JPEG - 88.1 ko

visser deux tiges filettées dans les ecrous de fixation du plateau de frein.
a l’aide d’un pied a coulisse mesurer l’entraxe entre les deux tiges et pratiquer deux trous au bon entraxe dans une equerre assez resistante.


JPEG - 84.7 ko

pour ecarter l’ensemble fusée plateau de frein il faut reculer le cardan vers le fond .
malheureusement le cardan est systematiquement grippé et refuse de se decaler il va donc falloir le pousser grace a l’outil qu’on vient de preparer.. pour proteger le filetage du cardan interposer l’ecrou de cardan entre l’equerre et le filetage visser les tiges filettées a l’aide de deux contre ecrous puis positionner le tout en buté.


JPEG - 102.3 ko

visser regulierement deux ecrous de chaque coté de la plaque metalique ç’est assez long mais ça marche le cardan recule regulierement jusqu’a sortir de son logement.
pour pouvoir sortir le cardan a besoin de place soit vous reculez la fusée en ayant déposé les deux rotules soit vous conservez la rotule inférieure ..
il vous faudra pour cette option tourner complétement la fusée et poussez le cardan qui sortira par le coté

JPEG - 145.8 ko

JPEG - 138.9 ko

il peut arriver que le tambour soit bloqué ...
une solution est d’utiliser un arrache a inertie ( s’il n’est pas bloquer déposez le tambour et préférez :cette solution )
soit vous en possédez un soit vous en fabriquez un selon cette méthodemais avec une autre plaque de fixation que le moyeux de 203 ou avec un moyeux quelconque en pratiquant des trous correspondants avec les goujons de la roue.
le plus simple c’est une plaque de goujon d’estafette quoi ? en somme.. non ?
bon faut virer les goujons pour obtenir trois trous et pas trois goujons mais sinon chacun fait comme il veut hein ? moi je dis ça je dis rien...

attention cette solution n’est pas compatible pour sortir le tambour seul !! elle n’est possible qu’une fois le cardan dévissé !
si vous étés en train de refaire les freins ceci n’est pas a priori votre solution puisqu’elle suppose la dépose de l’écrou de cardan et du moyeux de support de goujons en même temps que le tambour...

toutefois dans certains cas de grippage intempestif cela peut être une solution de dernier recours mais je déconseille si ça vient autrement car il existe un risque d’arracher ou de détériorer les mâchoires des ferrodos ( on y va pas avec le dos de la cuillère avec un arrache a inertie : faut que ça vienne alors les ferrodos.....ils suivent pas forcément !)


JPEG - 143.6 ko

si vous avez la chance que votre tambour soit venu sans encombre ce qui est quand même le plus fréquent sur un vehicule entretenu ( sur une epave c’est moins sur ;-) !!)

il vaut mieux appliquer cette methode plus...douce... qui va etre de déposer le tambour dans un premier temps puis d’enlever le moyeux avec un arrache un peu gros .. la solution est plus chere puisque je n’ai pas la methode pour fabriquer un arrache facom !! toutefois même si le tambour est venu correctement rien n’empéche une fois le tambour déposé d’appliquer tout de même la methode de l’arrache a inertie mais sans le tambour comme ça on préserve les ferrodos


JPEG - 53.9 ko

contrairement a la fuego et la plupart des vehicules modernes la cardan de l’estafette ne sort pas comme ça :
il est vissé coté boite la seule solution pour le démonter et de sortir le tripode ( voir de le démonter si on change complétement le cardan..
tout ça se trouve sous le souflet coté boite rien a faire faut l’enlever pour ça on dépose la fixation du souflet constitué d’un ressort qui fait plusieurs fois le tour du caoutchouc d’origine et plus rarement si une opération a déja eté realisé sur la boite ou le cardan on peut trouver d’autres types de colliers
vissés par exemple façon collier de durite..


JPEG - 159.9 ko

le caoutchouc est libéré vous pouvez a présent le tirer vers l’arierre le cardan est donc pret a etre déposé.. il peut etre plus simple de realiser cette operation avant de sortir le cardan de la fusée ( c’est plus confortable car ça ne vadrouile pas dans tous les sens )


JPEG - 128 ko

aprés dépose d’un cardan controlez systématiquement l’etat de vos souflet car etant donné la main d’oeuvre ce serait dommage de ne pas en profitter pour remplacer un souflet proche de la rupture..
bon sur cette operation on savait déja que le souflet etait mort c’est lui qui a entrainé la dépose du cardan ..
ben ?? c’est quoi ce trou dans mon souflet et ou qu’elle est la graisse ??


JPEG - 106 ko

attention lorsque vous allez sortir le tripode de son logement coté boite il est possible que le roulement tombe et si il faut dans le chassis du vehicule !!

soyez donc vigilant pour eviter de faire tomber ces pieces , la revue technique conseille de mettre un chiffon sous le cardan pour eviter la chute dans le chassis.
pour eviter toute surprise lors de la manipulation tenir les pieces avec un caoutchouc ou du scotch


JPEG - 72.1 ko

voila le cardan est déposé et la partie femelle de reception du tripode est restée sur la boite.. attention il existe plusieurs diametre de pieces femelle
chose a controller avant de remonter une boite ou un cardan car une fois la boite montée c’est plus difficile a changer que lorsque la boite est hors du vehicule..


JPEG - 188.4 ko

pour remplacer un cardan complet il vous reste a démonter la partie femelle su tripode qui est restée sur la boite a vitesse .

pour cela il faut dévisser l’ecrou centrale et pour se faire détordre la tôle de blocage avec un outil pointu et plat ( tournevis par exemple )


JPEG - 141.1 ko

si vous n’avez démonté qu’un seul cardan vous pouvez démonter directement l’ecrou en passant une vitesse et en bloquant le differentiel..

si les deux cardans sont sortis vous aurez besoin d’un outil pour bloquer la pièce afin que le boulon tourne et non le différentiel
un démonte filtre a huile va très bien pour ça et fera parfaitement l’affaire :
(ce type d’outil a serrage par tôle métallique bien sur pas un autre modèle)


JPEG - 69.3 ko

voila un boulon qu’il est cra crad !!
voila le boulon est déposé il ne reste plus qu’a tirer le morceau du cardan et vous obtenez la photo du dessous :

ATTENTION !!! une fois la partie femelle déposé de la boite celle çi perd son huile !! prévoyez un récipient !!

et de l’huile neuve si vous en profitez pour vidanger la boite ( on le fait jamais c’est l’occasion !! )

JPEG - 172.4 ko

JPEG - 121.4 ko

ça y est le cardan est par terre ?
BON ? on s’attaque au soufflet maintenant !! en premier enlever le ressort de blocage comme pour la partie coté boite.

il est difficile de sortir le ressort en une fois le mieux et d’attraper le bout de le sortir avec un tournevis puis de progresser petit en petit en tournant autour du cardan et en poussant le ressort vers l’extérieur comme on le ferait pour retirer une clef d’un porte clef

JPEG - 120.8 ko

JPEG - 140.3 ko

coté intérieur c’est une simple rondelle en caoutchouc qui tient le soufflet il suffit de la reculer tout bêtement..


JPEG - 185.8 ko

sans outil plus spécifique (permettant la dépose du tripode coté fusée par exemple ) il n’est pas possible de récupérer un soufflet ni de le sortir ..
du coup je le coupe au cutter pas de regret il était percé de toute façon !


JPEG - 172.7 ko

attention la méthode décrite a présent n’est probablement pas valable avec un soufflet d’origine Renault j’ai choisi un soufflet de type "adaptable" ; ils ont la particularité d’être prévus pour pouvoir se dilater et se monter a l’aide d’un cône a cardan ..
je ne suis pas sur qu’un soufflet d’origine pourrait endurer une telle dilatation d’une part et d’autre part je ne suis pas sur que vous auriez la force nécessaire pour faire franchir le gros diamètre extérieur au petit diamètre intérieur..
c’est en effet ce que l’on va réaliser avec le cône de montage a soufflet de cardan.. bien entendu pour que le soufflet soit dans la bonne position en fin de montage il faut retourner celui çi pour qu’une fois passé de l’autre coté du cône le diamètre inférieur soit bien du coté intérieur et le gros diamètre du coté fusée..

pour cela on le passe retourné sur lui même !!..

ou alors il faudrait passer le caoutchouc en tirant petit coté en premier... ce qui pourrait en théorie être possible mais on aurait jamais la force de le faire passer car vous allez voir il faut du muscle et avoir de la prise : ça force sérieusement !!


JPEG - 177.4 ko

bien entendu avant d’entreprendre le passage du soufflet par le cône il faut le lubrifier copieusement ( je me suis servi de la graisse présente sur l’ancien soufflet mais ça n’est pas très satisfaisant..)

il existe dans certains kits une graisse de lubrification a base d’eau qui est très efficace j’ai demandé un jour a un mécano ou s’en procurer et il m’a conseillé d’aller voir dans un sex shop ( mais oui vous avez bien lu !!) ne me demandez pas ce qu’il font avec !!! mais cette graisse lubrifiante serait disponible dans ce type de commerce !!

si vous ne me croyez pas allez voir là :

j’ai pas de sexshop dans ma campagne ou loin donc je fais avec la graisse du cardan mais je dois reconnaitre pour avoir eu un jour en main un kit avec graisse lubrifiante a base d’eau fournie que le montage en avait été grandement facilité.. la graisse du cardan ça marche mais il faut forcer pas mal..


JPEG - 133 ko

voila le soufflet est passé avec peine en général mais il est passé.
il ne reste plus qu’a le retourner......


JPEG - 114.9 ko

les soufflets de cardans adaptables font souvent pour plusieurs dimensions...
vérifiez si le diamètre final n’est pas exagéré et recoupez le cas échéant au diamètre correspondant au " bol " du cardan

une fois fait, garnir le soufflet de graisse : généralement les kits fournissent cette graisse a minima
la graisse de lubrification est plutôt rare il faut un kit de marque de bonne qualité pour cela mais même un kit bas de gamme possédé sa graisse a cardan c’est dans les options de bases ;-)


toujours dans les options de base , votre kit devrait comporter des colliers de fixation.. le principe est d’avoir une partie mâle d’un coté qui rentre dans deux des trous de la bande femelle du collier..
serrer le plus possible votre collier et faire entrer les tétons mâles dans les trous les plus adaptés au diamètre possible ..

généralement ça tient presque déjà comme çà ( pas fort mais ça reste en place a peu prés ) ensuite le collier possède une excroissance qui est prévue pour s’écraser et diminuer le diamètre du collier d’environ 5 a 10 mm en fonction du diamètre
l’idéal pour cette opération est de prendre une pince coupante mais attention hein pas une facom !! une bien émoussée qui coupe pas super bien car vous voulez écraser le collier pas le couper justement donc allez y mollo et/ou avec un outil peu aiguisé ce sera le mieux !!


JPEG - 84.1 ko

il peut arriver que le soufflet défectueux ne soit pas coté fusée mais coté boite..

il peut également arriver que vous ayez du jeux dans le cardan coté tripode et boite..
si tel est le cas vous pouvez assez simplement soit remplacer le tripode si vous êtes tombé sur la pièce neuve sur une bourse ou sur ebay
soit enlever le tripode pour permettre au soufflet de cardan de passer sans utilisation d’un quelconque outils (tout dépend de la nature de votre panne..)

le tripode est simplement retenu par un circlips ( et en principe un coup de pointeau sur les cannelures mais honnêtement les miens sont venus tel que sans arrache autant dire que le coup de pointeau..??.


JPEG - 124 ko

en haut : déposer le circlips avec une pince appropriée et tirer tout simplement le tripode vers l’extérieur...

en bas : le tripode est déposé il ne reste plus que l’axe du cardan et les cannelures le tout du diamètre inférieur du soufflet qui sort tout simplement en le tirant vers l’extérieur.. le plus dur n’est pas de changer ce soufflet coté boite mais de trouver la pièce que je n’ai a ce jour jamais croisé en annonce..
heureusement le soufflet coté boite travaille de façon relativement horizontale et ne soufre pas beaucoup il est rarement déchiré

JPEG - 124 ko

JPEG - 136 ko

ATTENTION !!!! il existe au moins deux modèles de cardan et en l’occurrence de tripode l’un est nettement plus facile a la dépose car il n’est pas équipé d’aiguilles voir en bas ( je ne sais d’ailleurs pas comment ça peut fonctionner mécaniquement
ça semble improbable mais bon c’est comme ça que c’est fait ?? )

l’autre est beaucoup plus délicat car il comporte des aiguille comme un roulement traditionnel et si par malheur vous faites tomber ces aiguilles ( lors de la dépose coté boite notamment il est difficile de ne pas en perdre d’une part et d’autre part c’est un vrai travail de patience et de précision que de les remettre en place si par malheur elles se sont échappées..
y’a qu’a voir le tas de bout de métal que çà donne dans le bouchon rouge en haut a droite : essayez de refaire un roulement a partir de ce tas informe !!

JPEG - 100.7 ko

JPEG - 115.6 ko

bien que les diamètres extérieurs des roulements du tripode semblent identiques ; les deux modèles ne sont absolument pas interchangeables et nécessitent leur propre pièce vissée dans la boite ( partie femelle que l’on a déposé a l’aide du démonte filtre a huile )

JPEG - 767.2 ko

la différence principale étant la hauteur des deux pièces ainsi que les cannelures qui ne sont pas exactement identiques ( proches mais pas identiques )

JPEG - 732.5 ko

JPEG - 127.6 ko

JPEG - 161.9 ko

remettre en place le tripode dans la partie femelle sur la boite puis repousser le soufflet en n’oubliant pas de le garnir de graisse lui aussi !! en suite honnêtement j’ai trop galéré a essayer de remettre en place le ressort d’origine et j’ai opté pour des colliers type durite d’eau c’est tellement plus simple !!

a droite vue des colliers sertis fournis avec le kit de soufflet adaptable..( flèches de droite )


changer les amortisseurs avant

si votre estafette tient bien la route....toute la route !! ou s’il vous arrive fréquemment de "talonner"( faire taper le silent bloc de butée finale de suspension ) lorsque vous franchissez des creux ou des bosses ....
il est probablement grand temps de changer vos amortisseurs
( ou alors vous roulez trop vite ou comme un timbré mais là je peut rien pour vous !! )

JPEG - 180.9 ko

la trape d’accés aux amortisseurs est située sous les sieges qu’il va falloir déposer.. pas de difficulté pour cette operation

le siege sort tout simplement par l’avant mais comme ils ne voulaient pas que ça se produise lors du réglage du siege le vis de fixation de la glissiere centrale empéche le siege de sortir il faut donc la déposer.
— -

JPEG - 110.4 ko

et voila la trappe d’accés qui est bouchée par une plaque métalique tenue par trois vis parker qu’il faut démonter .. mes sieges ont etés adaptés aussi ma glissiere n’est pas d’origine et géne la sortie de la tôle de fermeture il faut donc terminer de déposer la glissiere pour sortir la tôle..
je ne suis pas sur que cela soit nescessaire en configuration d’origine..


JPEG - 129.5 ko

détail de la plaque de fermeture déposée


JPEG - 108 ko

débloquer le contre ecrou puis dévisser la tige d’amortisseur..


JPEG - 126.9 ko

la tige d’amortisseur est fixée sur un espéce de trépied métalique lui même fixé a la tôle de support transversal du chassi moteur ( ce qui tient la cabine !!).
le trépied empéche l’amortisseur de sortir aussi il est nescessaire de le déposer..il tient par trois boulons

JPEG - 37.8 ko

JPEG - 112.1 ko

une fois le trépied dévissé il faut le sortir par le haut en le montant puis en l’inclinant pour passer par dessus la tige d’amortisseur que l’on aura pris soin de rabaisser au maximum

JPEG - 118.8 ko

le trépied n’est pas fermé sur tout son pourtour il est ouvert sur l’arrière ce qui permet entre autre la dépose par basculement au dessus de l’amortisseur

JPEG - 122.4 ko

ça y est c’est démonté l’amortisseur peut sortir par le haut ( sauf qu’on est pas encore prêt !!)


JPEG - 113.5 ko

le haut de l’amortisseur est démonté mais il reste encore le bas qui reste fixé par un boulon central identique a celui de la tige d’amortisseur déposée plus haut.. il n’est pas nécessaire de déposer les deux boulons de part et d’autre de cette fixation centrale sauf si vous souhaitez sortir l’amortisseur par le bas plutôt que le haut pour éviter la dépose du trépied..
toutefois comme je n’ai pas testé cette solution je ne suis pas sur que cela passe et qu’il est faisable d’envisager le remplacement de l’amortisseur par cette option là ? as t’ont suffisamment de débattement ? le diamètre est il suffisant pour faire passer le corps de l’amortisseur ? je ne sais pas.. si quelqu’un sait je veut bien l’information..

JPEG - 81.2 ko

voila ce que ça donne une fois démonté...y’a plus qu’a lever et ça sort !!

JPEG - 963.8 ko

JPEG - 128.3 ko

on tire l’amortisseur par le haut et il sort via l’habitacle..

JPEG - 95.8 ko

JPEG - 133.8 ko

je n’ai pas eu le temps sur cette opération ( j’avais une contre visite de contrôle technique a passer rapidement ) mais il va de soit qu’il est nécessaire de traiter la corrosion beaucoup plus accessible maintenant que le trépied et l’amortisseur ont disparus


JPEG - 64.1 ko

il reste a trouver des amortisseurs neufs ( a changer par paire)
il en reste encore qui trainent sur le net sur ebay ou le bon coin fouillez bien vous allez trouver.

voici la référence Renault de l’emballage a toutes fins utiles


JPEG - 165.3 ko

curiosité sur mon amortisseur ne se trouvait pas de cache poussière sur l’amortisseur d’origine il existe


JPEG - 67.1 ko

ATTENTION ! il existe un sens pour le montage qu’il faut bien entendu respecter.


JPEG - 107.7 ko

on passe l’amortisseur par le haut et on remonte les écrous de fixation .
pour les tout débutants je précise que bien évidement il faut positionner un caoutchouc en haut et un en bas mais qui n’aurait pas deviné ?


JPEG - 122.1 ko

bien entendu pour la repose du trépied il faut laisser l’amortisseur en position basse. je ne sais pas s’il existe des amortisseur adaptable qui seraient a gaz et non hydrauliques( pas d’origine en tous cas )..
si tel était le cas il faudra trouver un subterfuge la particularité des amortisseurs gaz étant d’avoir une position repos détendue ils ne resteront donc pas dans la bonne position pendant que vous poserez le trépied il vont remontez tout seul ! ce qui peut être une difficulté


JPEG - 127 ko

comme au démontage mais en sens inverse on commence par monter le trépied dans l’habitacle puis on le rabaisse dans sa position normale


JPEG - 94.8 ko

remonter la tige de l’amortisseur en position haute et visser la tige dans son logement puis remontez la tôle de fermeture la glissière et le siège .
C’EST FINIT !!



changer le joint spie de sortie de boite et son roulement

il peut arriver que votre boite a vitesse pisse l’huile dans l’embrayage ou qu’elle " chante régulièrement quelle que soit la vitesse enclenchée les coupables peuvent être le roulement de sortie d’arbre et son joint spie...
on va s’occuper de leur cas :

JPEG - 74.1 ko

commencer par désacoupler la boite du moteur et la poser sur un support a votre hauteur ( le confort c’est important quand même !!! )

pour demonter la boite reportez vous a la section moteur avec la solution que vous préfererez soit avec le berceaux complet soit que le moteur boite mauvaise nouvelle pour vous dans les deux cas ce sera beaucoup de boulot et de patience !!


JPEG - 85.1 ko

sur l’arriere de la boite vous distinguez un clips qui ferme une plaque ronde d’une dixaine de centimetre.. vous distinguez pas ? nettoyez mieux que ça ! sinon : allez voir plus loin je vous l’enléve !!!


JPEG - 78.2 ko

là : c’est plus clair ? vous sortez ça avec la pince a circlips qui va bien :
c’est un peu grippé et ça vient pas forcement du premier coup mais ça vient !!


JPEG - 80.6 ko

la plaque n’a pas forcement envie de sortir tout de suite , heureusement elle est en bonne ferraille et du coup un simple aimant vous donnera un coup de main précieux pour l’extraire


JPEG - 73.4 ko

comme vous ne le savez pas encore ( mais ça va venir ) la boite est traversée de part en part par un axe métallique ( je sais ça faisait beaucoup de par tout ça )
cet axe est terminé par des cannelures ou viendra se caler le disque d’embrayage
c’est l’arbre de sortie de boite quoi , normal !!!


JPEG - 92.8 ko

voila on a finit le coté arriere de la boite on va donc repasser devant et commencer par virer la butée dont je n’ai que faire ...
deux boulons clef de 13 rien que du basique. .
ma photo est loupée et donc inexploitable mais vous verrez en démontant que la fourchette est juste tenue par un ressort qui vient prendre une rotule en fourchette et qui a donc grosso la même forme que cette dernière


JPEG - 62.7 ko

voila ! la butée est retirée !!

la photo n’est dediée a ça mais vous voyez le fameux ressort en forme de fourchette en A


JPEG - 97.7 ko

voici la rotule sur laquelle vient se fixer la fourchette il peut arriver ( en tous cas ça m’est arrivé ) que cette rotule ait du jeux et qu’elle bouge menaçant serieusement de partir de son logement ..
( pour rentrer chez sa mére ou en vacance on sait pas mais une chose est sure elle a envie de se barrer !! )
vous pouvez solidariser le montage en sortant l’axe cannelé de la rotule et en le fixant au loctite rouge ( fort) ça dervait suffir a ameliorer

JPEG - 85.8 ko

bien dégraisser les deux parties de la piece avant montage au loctite

JPEG - 74.2 ko

JPEG - 100.5 ko

pour etre tout a fait honnéte je ne sais plus si l’arbre de sortie de boite sort directement sans démonter la plaque de fermeture de la boite .. une chose est sure c’est que le roulement et le joint spie , eux, sortent du coté interieur de la plaque :
donc y’a pas a reflechir faut la démonter

dévisser les boulons faisant le tour de la plaque de fermeture


JPEG - 66.5 ko

pousser l’axe par l’arrière il doit sortir


JPEG - 75.2 ko

on commence par pousser derrière puis bien sur on tire par devant...
attention on tire droit faite gaffe a pas voiler l’axe en tirant en biais..


JPEG - 103.3 ko

a ce stade de la compétition on s’aperçoit que vidanger la boite c’est bien mais qu’il reste quand même de l’huile a l’intérieur :
donc faites ça sur du journal ou autres protection capables d’absorber les surplus éventuels restant . il arrive que ça coince un peu pour sortir coté roulement du coup pour ne pas forcer n’importe comment et risquer de voiler l’arbre je sort tout ensemble : c’est là que l’huile coule sans me prévenir !


JPEG - 95.8 ko

comme vous le constaterez plus tard j’ai finit par demonter deux boites et donc deux axes différents pour l’un des deux j’ai du aider un peu l’axe a sortir en tapottant legerement avec un tube en cuivre


JPEG - 81 ko

ça y est on est content l’axe est sorti de la boite... ( ça durera pas longtemps la satisfaction !!.... )


JPEG - 56.2 ko

quoi ? que vois je ? peste !!! bisque !! rage !! désespoir !! b%@$µµ de m@%££$ !!!! @¤$*0$£¤ !!!! mon axe est marqué !!!
tu parle que ça fuit !! ça peut : y’a une raignure de presqu’un milimetre de profond !! le ressort du joint spie s’est barré de son logement et s’est mis a tourner autour de l’axe creusant un profond sillon .. cet axe est mort !!

JPEG - 76.1 ko

y’a pas 36 solutions :
soit on trouve un autre axe correcte sur une autre boite ....
soit il faut faire recharger l’axe puis le faire re tourner pour obtenir une portée lisse surcout non négligeable ( sur une estafette qu’on trouve pour piece facilement et pas cher : pas rentable )

JPEG - 681.8 ko

JPEG - 92.9 ko

voici le roulement qui chante c’est lui qu’on veut sortir ! je l’ai trouvé chez un grossiste en roulement type industriel ainsi que le joint spie c’est pas hors de prix mais y’a un peu de delais de commande ( rien de méchant ! )


JPEG - 107.1 ko

pour sortir le roulement il faut taper par l’exterieur de la boite avec un outil quelconque du bon diametre

A je tape ...
B mon roulement est sorti


JPEG - 95.1 ko

et voila , c’est lui le fautif le ressort qui est sorti de sa lévre et qui a frotté des milliers de kilometres durants sur l’axe !!


JPEG - 75 ko

tient le logement du roulement est relativement profond ( y’ a peut etre un truc a creuser pour sauver ma boite la dessous :
hop je prend des mesures .....


JPEG - 67.9 ko

je remet tout le monde en place , puis je mesure le dépassement de l’axe coté boite....

JPEG - 50.5 ko

la profondeur d’enfoncelment du roulement ( avec le même réglet mais me photo est loupée vous n’aurez donc que le crayons photo prise en premier avant de re trouver le reglet....)
trouvez ou achettez un reglet ne faite pas ça au stylo en fait c’est une erreur : pas assez préçis je sais , je regrette , je le ferais plus, c’est promis , désolé , je sais pas ce qui m’as pris etc...

JPEG - 75 ko

ensuite on mesure le dépassement du roulement coté interieur et egalement la position de l’axe par rapport au bord de la plaque

JPEG - 57.3 ko

on remet le roulement et le joint spie sur l’axe pile dans la position ou l’axe est usé et on regarde s’il reste de la marge pour reculer le tout de quelques milimetre s tout en restant sur la portée de l’axe. : c’est chaud mais ça passe je vais donc pouvoir décaler mon roulement et son joint spie pour sortir de l’emplacement marqué et retrouvé une portée lisse sans faire recharger l’arbre ..
allez hop j’essaye !!


JPEG - 73.7 ko

voila le roulement et le joint spie ont eté remis en place avec les deux ou trois mm de décalage ( je ne sais plus exactement ce que j’ai mis comme rondelle pour le décaller mais bon , vous trouverez bien une bricolle

JPEG - 75.6 ko

du coup le dépassement du roulement est lui même décallé faite en sufisament mais ne décallez pas de trop car on a tot fait de sortir de la portée de l’axe qui certe est plus large mais ’ya pas des masse en plus

JPEG - 76.3 ko

JPEG - 93.1 ko

je pense la solution de décaller le roulement envisageable mais comme j’ai des boites en plus a la maison je préfere au final changer d’axe !!
ça tombe bien j’ai a la maison une autre boite récuperée sur une epave ( dont je ne connais pas le bon ou mauvais fonctionement ) mais qui a le même numero !!!

chouette j’ai trouvé un axe !!..... sauf que :...


JPEG - 71.9 ko

et oui !! comme en mécanique rien n’est jamais simple les deux axes sont différents !! le nombre de canelures coté moteur est différent et la portée est légérement décallée je graderais donc ma solution de décalage du joint spie puisque le boite sur laquelle j’ai pris l’axe ne m’inspire pas confiance... et je ne veux pas la refaire en entier avant de la monter !


JPEG - 162.9 ko

désolé la photo est floue mais coté arriere de la boite c’est pareil le nombre de cannelures est egalement différent ..

vec le même numero de ref sur le carter c’est etonant mais je pense que la ref doit concerner le carter et non la boite je ne vois pas d’autre explication...



refaire les freins

une estafette ça reste un utilitaire et il se peut qu’occasionnellement il soit chargé .....comme un utilitaire :, ce jour là quand on appuie sur la pédale du milieux il vaudrait mieux que ça réponde !! on va s’en occuper

JPEG - 464.4 ko

première difficulté il va falloir démonter les raccords des canalisations fixes , celles çi sont souvent assez fortement corrodées et il n’est pas gagné qu’elles veuillent bien se dévisser de façon calme et docile !!

JPEG - 469.1 ko

le problème est général un peu de partout pour les écrous et aussi pour les agrafes

JPEG - 461.4 ko

coté flexible comme coté tuyauterie métalliques


JPEG - 486.1 ko

une des solutions après avoir balancé du dégrippant sans obtenir de résultat est de chauffer avec un mini chalumeau ( pas avec le gros bazars du grand père pour faire la zinguerie hein !!! avec un petit truc genre fer a souder a gaz par exemple y’a quand même un réservoir d’essence pas si loin que ça donc on y va pas comme un bourrin on reste loin des canalisations d’essence et on fait pas un feu de l’enfer comme pour le barbecue !!

JPEG - 473.3 ko

ça peux aider de brosser la canalisation a l’aide d’une brosse métallique d’une part ça va aider le dégrippant a pénétrer et si l’écrou commence a bouger il ne sera pas bloqué par la rouille du tuyau qui l’empêche de reculer en faisant une épaisseur ..

JPEG - 478.6 ko

on va commencer par le répartiteur de freinage ou limiteur de freinage il fuie souvent et il est grippé souvent !! j’ai de la chance il ne fuit pas mais je ne suis pas sur qu’il fonctionne je vais donc l’autopsier

JPEG - 478.8 ko

les canalisations sont grippées nous l’avons dit il va de soit que la qualité de la clef que vous allez utiliser est primordiale pour éviter d’arrondir les écrous de canalisation lorsqu’ils peinent a venir
il existe plusieurs types de clef ; celle qui ne sont pas faites pour ça et qu’il faut bannir !! celles qui ne sont pas faites pour ça mais qui peuvent aider..
les clefs a tuyauter classiques , et la clef kraftwerk que j’aime bien c’est ma préférée
en désespoir de cause il y a aussi la pince étau mais a réserver a ceux qui pensent refaire les durites métal car même si la canalisation parle elle souffre tout de même de l’usage de la pince étau ...

JPEG - 640 ko

la clée plate : c’est la moins adaptée de toute a réserver a un véhicule récent ou refait il y a peu sans rouille et sur lequel les durites de frein n’ont pas été serrées par hercule sinon la fourche s’écarte ( si si même sur du facom ! ) et ça ripe ce qui massacre l’écrou qui s’arrondit aie !!

JPEG - 462 ko

la clée a carré de frein ( si vous avez la chance que vos durites soient en 10 !! ) elle a l’avantage d’être plus épaisse qu’une cléf plate standard donc bien que non prévue a cet effet elle donnera un meilleur résultat que n’importe quelle clée plate même de qualité

JPEG - 2.2 Mo

la clée a tuyauter ça c’est étudié pour et ça marche bien dans pas mal de cas lorsque la canalisation n’est pas vieille de 50 ans et qu’elle n’est pas soudée par la rouille il vaut mieux prendre du facom ou équivalent mais malgrés tout elles arrivent a s’écarter un peu ce qui peut générer un ripage comme avec la clée plate toutefois la force nécessaire avant que cela se produise est nettement plus importante et si vous avez pris soin de chauffer avant il y a des chances pour que ça parle avant le point de rupture ou ça finit par lâcher !!

JPEG - 469.3 ko

la clée kraftwerk elle est difficile a trouver je ne suis même pas sur qu’elle se farique encore chez eux je l’ai trouvée chez kstools :
http://www.cdiscount.com/maison/bricolage-outillage/cle-pour-durite-de-frein-10/f-1170402-kst4042146301456.html?idOffre=154292436#mpos=6
bon vous l’avez constaté elle est hors de prix mais personnellement j’en suis bien content juste un regret il lui arrive de se bloquer en travers et pour la remettre droite c’est un peu pénible sinon l’avantage c’est qu’on reconstitue l’intégralité des pans de l’écrou et ça tient vraiment très fort avant de lâcher ( bon c’est pas dieu non plus y’a un moment ou ça finit par lâcher mais il en faut !!!!! )


JPEG - 471.1 ko

et voici le répartiteur de frein il est bien rouillé mais il n’est pas gras c’est une chance !! on commence par brosser les deux canalisations puis on chauffe mais attention soyez precis on chauffe que la durite de frein pas la totale y’a du caoutchouc la dedans !!!

JPEG - 457.8 ko

quand vous aurez réussit a démonter les durites le répartiteur tient bêtement par deux vis de 11 si ma mémoire est bonne

JPEG - 472.9 ko

et voila plus de répartiteur

JPEG - 480 ko

la tige qui est resté sur l’estafette ( et qui pend dans le vide en haut ) vient appuyer au fond du répartiteur dans une pièce creuse mobile équipée d’un soufflet et qui s’appelle ( j’en sais rien comment elle s’appelle tu croyait quoi ?? on l’appellera la pièce mobile du répartiteur et puis c’est tout !! )

JPEG - 469.7 ko

*
ma photo est pas top mais la tige elle rentre la dedans sur le dessus du répartiteur

JPEG - 457.7 ko

allez on va a l établi pour la suite fixation de la pièce a l étau

JPEG - 465.5 ko

on retire délicatement le soufflet

JPEG - 474.6 ko

on passe tout ça au polish

JPEG - 464 ko

il doit y avoir un joint torique mais je ne crois pas qu il soit possible de le changer il n est pas accessible

JPEG - 467.4 ko
JPEG - 463.8 ko
JPEG - 461.6 ko

on va dévisser le bas du répartiteur pour accéder au piston

JPEG - 459.3 ko
JPEG - 477.3 ko

pour sortir le piston il peut être nécessaire de la pousser pas l’autre coté avec une tige quelconque ( attention toutefois a ne pas rayer la portée si c’est du plastique ou un métal tendre genre laiton c’est mieux )

JPEG - 475.1 ko

une fois démonté le piston on peu le nettoyer et le cas échéant passer un petit coup de laine d’acier avec du polish pour rattraper une surface légèrement oxydée si c’est rouillé pour de bon oubliez votre répartiteur et mettez vous en chasse d’un nouveau répartiteur le votre est mort.

JPEG - 449 ko

bon on met le répartiteur de coté il est pret , on passe au cylindres de roue et aux mâchoires en premier l’arrière ( ou l’avant c’est "comme tu veux tu chois’ !!" )

JPEG - 484.7 ko

les tambours sont vissés avec trois petites vis cruciforme ou plate suivant modèles et interventions éventuelles au fil des ans le mieux c’est un tournevis frappeur sinon un bon ( j’ai dit bon ) tournevis pas mal gros peux faire l’affaire si c’est pas trop grippé sinon les frappeurs y’en a a tous les prix une fois de plus j’aime bien le matos de chez kraftwerk dispos sur le site marchand le pus connu :
celui çi me parait un bon compromis nettement moins cher qu’un facom mais costaud et fournis avec un assortiment d’embouts suffisant la plupart des tournevis frappeur n’ont que des embouts plats et cruci celui çi possède les torx qui sont indispensable si vous gratter des véhicules modernes également .y’a aussi de quoi mettre en place une douille 6 pans 1/2

JPEG - 480.9 ko
JPEG - 465.6 ko

après ça c’est du classique si ce n’est que le frein a main est sur les roues avant ( ça c’est pas une bonne nouvelle y’a un soucis de conception car comme en complément la roue aime se faire la malle ç’aurait été bien que le frein a main soit derrière mais bon passons )

JPEG - 459.5 ko

autre particularité ( si on veux c’est qu’on démonte comme habituellement avec une pince a ressort sauf que c’est derrière le moyeux et qu’on s’amuse un moment pour accéder correctement la pince a l’endroit la pince a l’envers coté droit ou coté gauche ? mais bon on finit par y arriver

JPEG - 447 ko

sauf erreur il faut laisser le ressort du bas écarter les mâchoires pour qu’elles contournent le moyeux et descendre le tout car on a pas accès au ressort du bas impossible de l’enlever ou le mettre en place mâchoires montées il faut qu’il soit en posé avant la mise en place des mâchoires

JPEG - 479 ko

on passe de l’autre coté j’enlève toujours la purge pour avoir de la place avec ma clé a tuyauter

JPEG - 477.4 ko

un coté pour la purge l’autre pour la canalisation là aussi il peut être nécessaire de chauffer

JPEG - 465.2 ko

ensuite ? ben c’est tout bête le cylindre de roue tient par deux petites vis de 10 ( clé de 10 )

JPEG - 464 ko

on dévisse les deux et ensuite ça sort tout seul ( parfois il faut parler un peu fort avec un petit marteau et un jonc jet en bronze ou en alu mais normalement ça sort facile !)

JPEG - 465.3 ko
JPEG - 444.8 ko

pour sortir complétement le cylindre il faut écarter les mâchoires donc enlever le ressort avec la pince qui va bien comme vu plus haut vous ne pourrez pas en faire l’économie même si vous garder vos machoires sans les changer il faut écarter donc s’attaquer au ressort de maintient obligé !!!

JPEG - 461.7 ko

si vous avez de la chance vos cylindres de roues ne sont pas trop grippés s’ils ne sont pas marqués par la rouille il est possible de les réutiliser par contre il est prudent de changer les joints toriques et en tout état de cause il faut a minima les polir afin de s’assurer d’un glissement le plus optimum possible des cylindres

JPEG - 459.4 ko

si ça coince un peu on peut envisager de pousser un peu les pistons mais avec un outil un peu souple comme un bout de cuivre rien de trop contondant en tout état de cause rien de trop dur comme un boulon ou autre truc du genre

JPEG - 460.3 ko

une fois que tout est sorti je passe un coup de polish avec de la laine d’acier comme on utilise pour restaurer les meubles

JPEG - 462.8 ko
JPEG - 462.4 ko
JPEG - 463.5 ko
JPEG - 439.6 ko

lorsque les tambours ne veulent pas sortir on peut étre tanter de taper avec des marteaux de plus en plus gros pour faire de plus en plus de force et au final si les machoires etaient bloquées dans le piston qui etait en position rentrées alors il est possible que la force éxercée casse la fonte du piston que vous allez donc pouvoir : jeter

JPEG - 459.8 ko
JPEG - 456 ko
JPEG - 465.1 ko
JPEG - 458.2 ko
JPEG - 462.7 ko
JPEG - 487 ko
JPEG - 476.4 ko
JPEG - 470 ko
JPEG - 478.8 ko
JPEG - 474.6 ko
JPEG - 461.6 ko
JPEG - 471.4 ko
JPEG - 458.1 ko
JPEG - 471.9 ko
JPEG - 462.4 ko
JPEG - 474.2 ko
JPEG - 451.6 ko
JPEG - 463.4 ko
JPEG - 453.8 ko
JPEG - 465.9 ko
JPEG - 477.2 ko
JPEG - 476.8 ko
JPEG - 465.1 ko
JPEG - 471 ko
JPEG - 462 ko
JPEG - 455.1 ko
JPEG - 457.8 ko
JPEG - 467.2 ko
JPEG - 472.7 ko
JPEG - 463.4 ko
JPEG - 452.3 ko
JPEG - 478 ko
JPEG - 475.3 ko
JPEG - 460.7 ko
JPEG - 485.7 ko
JPEG - 457.8 ko
JPEG - 468.2 ko
JPEG - 454.5 ko
JPEG - 489.8 ko
JPEG - 466.5 ko
JPEG - 471.2 ko
JPEG - 470.6 ko
JPEG - 482.4 ko
JPEG - 464.1 ko
JPEG - 473.6 ko
JPEG - 472.3 ko
JPEG - 457.5 ko
JPEG - 459.4 ko
JPEG - 459.3 ko
JPEG - 456.5 ko
JPEG - 472.3 ko
JPEG - 470.9 ko
JPEG - 462.2 ko
JPEG - 473.6 ko
JPEG - 459.2 ko
JPEG - 466.1 ko
JPEG - 471.2 ko
JPEG - 462.8 ko
JPEG - 468.1 ko
JPEG - 468.8 ko
JPEG - 465.1 ko
JPEG - 468.6 ko
JPEG - 455.6 ko
JPEG - 449 ko
JPEG - 463.9 ko
JPEG - 475.6 ko
JPEG - 480 ko
JPEG - 463.9 ko
JPEG - 459.6 ko
JPEG - 453.1 ko
JPEG - 453.2 ko
JPEG - 453.6 ko
JPEG - 449.9 ko
JPEG - 458 ko
JPEG - 448.1 ko
JPEG - 458.6 ko
JPEG - 461 ko
JPEG - 443.5 ko
JPEG - 451 ko
JPEG - 468.3 ko
JPEG - 451.9 ko
JPEG - 481.7 ko
JPEG - 464.1 ko
JPEG - 469.9 ko
JPEG - 464.9 ko
JPEG - 471.1 ko
JPEG - 464.4 ko
JPEG - 460.7 ko
JPEG - 476.9 ko
JPEG - 460.8 ko
JPEG - 474.7 ko
JPEG - 447.8 ko
JPEG - 474.3 ko
JPEG - 451.8 ko
JPEG - 468.1 ko
JPEG - 473.7 ko
JPEG - 455.3 ko
JPEG - 449.6 ko
JPEG - 460.9 ko
JPEG - 466.5 ko
JPEG - 473.8 ko
JPEG - 477 ko
JPEG - 448.9 ko
JPEG - 450.8 ko
JPEG - 466.6 ko
JPEG - 454.7 ko
JPEG - 442.9 ko
JPEG - 447 ko
JPEG - 432.8 ko
JPEG - 487.8 ko
JPEG - 462.5 ko
JPEG - 459.7 ko
JPEG - 413.6 ko
JPEG - 480.6 ko
JPEG - 473 ko
JPEG - 475.6 ko
JPEG - 415.7 ko
JPEG - 463.5 ko
JPEG - 483 ko
JPEG - 492.1 ko
JPEG - 446.2 ko
JPEG - 449.1 ko
JPEG - 472.7 ko
JPEG - 471.6 ko
JPEG - 472.7 ko
JPEG - 454.7 ko
JPEG - 467.8 ko
JPEG - 453.3 ko
JPEG - 469.9 ko
JPEG - 465.6 ko
JPEG - 462.4 ko
JPEG - 457.7 ko
JPEG - 454.3 ko
JPEG - 450.7 ko
JPEG - 448.3 ko
JPEG - 457.9 ko
JPEG - 456.3 ko
JPEG - 468.4 ko
JPEG - 462 ko
JPEG - 459.5 ko
JPEG - 460.5 ko
JPEG - 449.2 ko
JPEG - 466.4 ko
JPEG - 452 ko
JPEG - 478.2 ko
JPEG - 470.1 ko
JPEG - 449.4 ko
JPEG - 470.1 ko
JPEG - 460.1 ko
JPEG - 447.3 ko
JPEG - 454.5 ko
JPEG - 456.9 ko
JPEG - 473.7 ko
JPEG - 469.1 ko
JPEG - 458.6 ko
JPEG - 424.6 ko
JPEG - 470.5 ko
JPEG - 447.3 ko
JPEG - 451.2 ko
JPEG - 447.4 ko
JPEG - 467.9 ko
JPEG - 489 ko
JPEG - 471 ko
JPEG - 464.1 ko
JPEG - 474.2 ko
JPEG - 460.3 ko
JPEG - 477.7 ko
JPEG - 460.1 ko
JPEG - 453.4 ko
JPEG - 456.4 ko
JPEG - 467.7 ko
JPEG - 423.6 ko
JPEG - 465.8 ko
JPEG - 476.5 ko
JPEG - 459.3 ko
JPEG - 469.5 ko
JPEG - 436 ko
JPEG - 455.4 ko
JPEG - 466.2 ko
JPEG - 465.1 ko
JPEG - 484.5 ko
JPEG - 450.3 ko